Nuits de Sologne 2018 Un changement de lieu pour un plus grand succès !

ÉVÉNEMENT Quel soulagement pour tous les amoureux de ce fantastique spectacle pyrotechnique lorsque nous avons appris que l’aventure Nuits de Sologne continuait et que la quinzième édition aurait bien lieu le samedi 1er septembre à Lamotte-Beuvron sur le site Parc équestre de la Fédération française d’équitation.

Entretien Gérard Bardon

Une soirée de rêve, de lumière et de féerie ! Pinocchio et symphonie pyrotechnique.

Donc le site du spectacle a changé, mais l’esprit Nuits de Sologne reste le même. Cela fait maintenant 15 ans que l’association nous propose des spectacles pyrotechniques inédits mais cette fois se sera sur un nouveau site beaucoup plus vaste que le précédent sur un terrain appartenant à la Fédération Française d’Equitation situé au Parc équestre Fédéral de Lamotte-Beuvron (41), sur la route D35 entre Lamotte-Beuvron et Chaumont-sur-Tharonne. Tout sera fin prêt pour début septembre affirment les responsables. Nous avons rencontré l’un des « historiques » Gérard Monchaux qui nous donne les dernières nouvelles.

Le Petit Solognot : Gérard, malgré un peu de nostalgie, l’équipe est entièrement tournée vers l’édition 2018 ?

Gérard Monchaux : Bien évidemment nous avons tous un petit fond de nostalgie, ce site du Petit Neuteau était un écrin de verdure typiquement solognot et il a vu toutes nos joies et toutes nos peines durant quinze ans, mais nous sommes maintenant tournés à fond sur les Nuits de Sologne 2.0 comme on les appelle. Après quelques débuts difficiles pour élaborer la convention avec la F.F.E., qui a seulement été signée fin février, nous avons retroussé les manches et réfléchi sur l’implantation de l’ensemble des zones sur le site. Tout était à refaire mais nous avions tout de même quinze ans d’expérience derrière nous…

L.P.S. : Où en êtes-vous de l’installation, décrivez-nous le nouveau site : plus grand, plus facile d’accès, meilleure vision pour les spectateurs, etc. ?

G.M. : Le nouveau site étant nu, nous avons dû tout refaire en
3 mois ce qui avait été fait en 12 ans précédemment. Comme il est aussi deux fois plus vaste, les câbles courant faible et courant fort de l’ancien site ne pouvaient pas être récupérés. Près de 18 km de câbles ont été enterrés. Nous avons pu enfin faire ce que nous avions prévu de faire sur l’ancien site, mais qui était bloqué ne sachant quel serait notre avenir, à savoir passer de la fibre optique pour encore améliorer la qualité des transmissions. Nous avons eu également l’autorisation de construire des cabanes en dur pour le village artisans/commerçants sur un côté du site, et ça y est, les bases sont faites. Il nous reste à les monter.

Pour le public il y aura un espace de vision beaucoup plus grand. Nous passons en effet d’une façade de 200 m à une façade de 300 m pour les feux ! Nous pouvons accueillir désormais plus de 20 000 personnes sur le site sans problème. Sont prévues 10 000 chaises et une tribune de 1 500 places. Pour les véhicules des spectateurs il y aura deux immenses parkings situés tous les deux dans le périmètre du Parc équestre fédéral. Nous conservons, comme auparavant, à proximité du site, un accès particulier pour les parkings VIP, les autocars et les PMR. Nous avons déjà eu plusieurs réunions « sécurité » avec l’ensemble des acteurs : sous-préfecture, SDIS, gendarmes, qui nous ont permis de valider les plans de circulation.

L.P.S. : Je suppose que vous avez toujours le soutien de cette magnifique équipe de bénévoles ?

G.M. : Le site étant à quelques kilomètres de l’ancien, la très grande majorité des bénévoles est restée avec nous, ce qui d’ailleurs n’aurait pas été le cas si nous avions été sur un site plus éloigné. De plus, de nouveaux bénévoles aussi enthousiastes que les anciens nous ont rejoint. Nous sommes à environ 240 bénévoles actuellement.

L.P.S. : Parlez-nous des spectacles : Pinocchio et la symphonie ?

G.M. : Nous gardons toujours le même modèle pour notre événement : ouverture au public dès 17 heures avec des groupes de musique pour le divertir, des stands d’artisans/commerçants pour l’occuper et, bien sûr, des commerces de bouche ainsi que nos buvettes (c’est ce qui nous rapporte un peu de sous !) pour se restaurer. A 20 h 30, nous avons comme l’année dernière choisi de prendre un groupe qui déménage, du rock français avec le groupe LA JARRY d’origine orléanaise et qui tourne beaucoup à l’international. Et bien sûr, en première partie du spectacle pyrotechnique, le conte pendant une quarantaine de minutes et en deuxième partie notre traditionnelle Symphonie pyrotechnique. Pour la première fois cette année, nous avons changé le conte par rapport à l’annonce faite le 2 septembre l’an dernier : « les voyages de Gulliver ». Après relecture de celui-ci, nous avons trouvé qu’il manquait d’ampleur par rapport à ce nouveau site. Nous nous sommes donc tournés vers Pinocchio, de l’écrivain Italien Carlo Collodi, qui nous paraissait bien plus adapté. Que dire sur ce spectacle, que nous faisons tout, comme chaque année, pour que notre public reparte avec la tête plein d’étoiles. Aux artificiers maintenant de profiter de cette immense façade pour émerveiller les spectateurs et faire en sorte qu’ils reviennent les années suivantes.

Nous souhaitons que les spectateurs, tout comme nous, prennent à nouveau leurs marques sur ce nouveau terrain et reviennent d’années en années.

Au Petit Solognot, soutien du premier jour de cette manifestation nous ne sommes pas inquiets sur la réussite 2018, après 15 ans de succès, bonne chance à cette fabuleuse équipe, bonne soirée aux spectateurs. Que la fête commence !

La billetterie est ouverte, réservez dès maintenant vos places ! 

Renseignements : Association Nuits de Sologne, 1, avenue de Toulouse – BP15 – 41 600 Nouan-le-Fuzelier. Tél. : 02 38 59 98 56 – www.nuitsdesologne.com