Patrimoine : Les Orgues dans nos campagnes

D‌e droite à gauche : A. Belliot et A. Pelletier.

Toute jeune association puisqu’elle est née au mois de juin dernier, présidée par Augustin Belliot professeur au conservatoire de musique de Bourges.

L’église d’Ourouer-les-Bourdelins, petit village de 652 âmes près de Nérondes dans le Cher, avait fait le plein au printemps dernier lors de l’inauguration de l’orgue à tuyaux béni par Mgr Maillard archevêque de Bourges. L’association Les orgues dans nos campagnes aura mission de faire vivre cet instrument et présentera à l’occasion de sa première assemblée générale, un concert orgue et percussions en l’église d’Ourouer-les-Bourdelins le samedi 7 octobre à 18h, l’entrée sera libre. Des œuvres de différents siècles seront interprétées par Augustin Belliot à l’orgue et Alain Pelletier aux percussions ; tous les deux, professeurs au conservatoire de Bourges. La volonté de l’association et de faire mieux connaître ces instruments et surtout l’orgue, que l’on associe souvent à l’église mais qui possède une puissance de par la force de ses vibrations et ce, en musique profane. Fameux challenge auquel s’attaque ce jeune professeur, breton d’origine, passionné par la musique bretonne bien évidemment : « je suis venu à la musique par le violon et j’ai joué de l’orgue à la suite de mon grand frère qui jouait dans l’église du village. Un harmonium nous fut offert à la maison par le curé de la paroisse et c’est ainsi, que tout naturellement, je me suis passionné pour l’orgue à en faire mon métier ». Augustin Belliot a un cap bien fixé qui est de tout mettre en œuvre pour redonner de la vitalité dans la campagne. Issu d’un milieu rural, il croit fermement à cette culture qui, selon lui, pourrait être nommée Les arts en milieu rural. La campagne vit et existe et les arts sont un moyen certain de faire vivre encore mieux et de s’enrichir : jeunes et moins jeunes viennent ou reviennent à la musique et notre mission dans l’association est bien de repérer, particulièrement les jeunes intéressés par la musique, les accompagner et les former notamment à la pratique de l’orgue ». Un professeur de musique animé d’une telle volonté de promouvoir l’orgue et de faire aimer cet instrument ne peut que réussir dans sa mission, d’autant plus belle, qu’elle promeut aussi et c’est important, la culture en milieu rural ; ici c’est la musique avec Augustin Belliot mais pourquoi pas d’autres vocations pour d’autres expériences au service des « arts à la campagne ».