PIA du Gear : point d’étape

 

Le Gear et la Maison de l’Emploi faisaient un point sur la troisième année de ce plan d’insertion et de formation aux métiers techniques.

Initié en 2015, le Plan d’Investissement Avenir (PIA), Emploi et Formation, se déroule selon le planning prévu, et les organismes participant ont fait un point le 13 septembre à la Maison de l’Emploi. En l’absence de Michel Lombard, président du GEAR (Groupement des Entreprises AéroDéfense de Romorantin-Sologne-Val-de-Cher), Annick Charbonnier et Didier Beninca ont conduit la réunion. Le plan PIA, destiné à former des techniciens pour les entreprises du romorantinais du secteur de l’aéronautique et de la défense, s’adresse aux personnes en recherche d’emploi sans formation à ces métiers, mais sélectionnées pour leur volonté d’apprendre un autre métier et un engagement sérieux. Le PIA s’adresse aussi aux lycéens et collégiens qui sont sensibilisés aux métiers manuels souvent mal perçus.

Bilan positif

Fin 2017, le bilan du PIA est positif, comme le souligne Gaëlle Corfec, responsable du projet à la Maison de l’Emploi : “Après trois ans, nous avons formé aux métiers techniques 215 personnes en recherche d’emploi, et 130 d’entre elles ont retrouvé un emploi, sans compter un vivier d’une centaine de personnes formées et capables de répondre à des offres de nos entreprises locales. “

Au-delà des formations techniques et des sensibilisations aux métiers de l’industrie, ce sont aussi 8 000 collégiens et lycéens de la région Centre Val de Loire qui ont suivi des sessions découverte des métiers techniques, animées de façon ludique et numérique.

La sous-préfète Catherine Fourcherot a souhaité que le Gear augmente son action en créant des écoles de production comme en Rhône-Alpes, et anticipe encore plus pour répondre aux besoins urgents des PME. Le député Guillaume Peltier s’est félicité de voir la valeur travail remise à l’honneur, et proposé que le GEAR s’ouvre à d’autres secteurs de l’industrie (médical, aménagement de magasin…). Le PIA actuel se terminera en 2019.

A l’issue de la réunion, des entreprises ont témoigné de leurs besoins, ainsi qu’un colonel de la Base Aérienne 273.