Plus d’excuse pour ne pas payer votre parking

Depuis le 2 octobre, Stationeo remplace les quatre-vingt-seize horodateurs du centre-ville par des appareils « intelligents ». Un investissement de 487 000 euros pour offrir un meilleur niveau de service aux usagers avec notamment la possibilité de payer par carte bancaire et ainsi de réduire la fraude. 

Grâce à la multiplication des horodateurs qui acceptent les cartes bancaires, les automobilistes seront-ils de moins en moins nombreux à frauder ? C’est tout cas ce qu’espère Stationeo. La société publique, qui gère le stationnement payant dans les parcs souterrains et en voirie, change les quatre-vingt-seize horodateurs qui veillent depuis treize ans sur les places payantes du centre-ville. Avec ces nouveaux horodateurs, il est possible de régler par carte bancaire, via l’application Prestopark ou avec la traditionnelle monnaie. « Il n’y a plus d’excuse pour ne pas payer son ticket », résume Jérôme Boujot, adjoint chargé du stationnement et président de Stationeo. « Les nouveaux horodateurs, dits intelligents, nous permettent de nous adapter aux nouveaux modes de consommation avec notamment le paiement carte bleue avec code ou sans contact. En outre, grâce aux outils statistiques inclus dans le nouveau logiciel et à la transmission par modem en liaison 3G, nous enrichissons nos connaissances sur les usagers. Et nous aurons désormais une vision en temps réel du fonctionnement des appareils. Par ailleurs, nous anticipons la prochaine réforme du stationnement. » En effet, à partir du 1er janvier 2018, ne pas payer son stationnement ne sera plus considéré comme une infraction pénale, contrairement au stationnement gênant ou dangereux. Ainsi, le PV à 17 € pour défaut ou insuffisance de paiement disparaît. L’automobiliste ne recevra plus une amende, mais un forfait post-stationnement égal au montant total d’une journée de stationnement minoré de la somme déjà payée. Avec cette réforme, les règles du stationnement changent. Cela sera-t-il le cas à Blois ? « On décidera lors du prochain conseil municipal », explique M. Boujot. En attendant, PV plus cher ou pas, avec la nouvelle génération d’horodateurs, plus d’excuses pour les distraits. Vous n’avez plus besoin de monnaie.

ARP