Quoi de neuf depuis 15 jours

L’élection de Miss France à Châteauroux

Alicia Aylies est allée de stand en stand pour poser en compagnie des exposants.

Alicia Aylies va devenir une habituée de Châteauroux. Miss France 2017 était en compagnie de Sylvie Tellier, la directrice générale du comité pour annoncer aux Castelroussins le 20 mai que l’élection de Miss France 2018 se déroulerait au Mach 36, la grande salle de spectacle de Châteauroux Déols. L’élection se déroule habituellement dans une ville de la région dont est originaire la Miss en titre, mais pour des raisons pratiques (éloignement, décalage horaire) il n’était pas possible de décentraliser le concours en Guyanne et le comité a donc choisi les organisateurs de Miss Centre-Val de Loire comme partenaires de l’événement.

Alicia était de retour le jour de l’Ascension en Berry pour une visite très attendue à la Foire Exposition, elle reviendra pour l’élection de Miss Centre-Val de Loire puis en décembre pour la transmission de sa couronne à l’une des candidates qui auront passé une semaine en Berry.


Les champions de France UNSS sacrés à La Margotière

Cesson Sevigne (Ile et Vilaine) est monté sur la plus haute marche du podium féminin et l’a également emporté en mixte excellence.

Châteauroux est en train de devenir un haut lieu de l’athlétisme. Après avoir accueilli l’été 2016 les championnats de France des jeunes fédération française d’athlétisme (FFA) les installations du stade de La Margotière ont vécu pendant trois jours au rythme des championnats de France de l’union nationale du sport scolaire (UNSS). Là encore les lycéens venus de toute la France métropolitaine et des territoires d’outre-mer se sont livrés à des compétitions de très haut niveau. Dans ce concert les athlètes du département n’étaient pas compétitifs, d’autant moins qu’il s’agissait de compétitions par établissements et qu’il fallait donc disposer d’une équipe de haut niveau. La Berrichonne qui servait de club support à cette organisation a néanmoins fait apprécier la qualité des installations municipales et les Castelroussins n’ont pas été tout à fait absents de la fête puisque c’est le collège des Capucins qui a présenté la chorégraphie ouvrant la cérémonie protocolaire de la remise des récompenses.


Darc, de UB40 à Michel Leeb

L’Issoldunois Ziako sera le 11 août sur la grande scène avec Zoufris Maracas. Il a apporté sa touche musicale de cette présentation.

Tradition respectée, c’est dans la rue de La Poste à l’heure du p’tit déj qu’a eu lieu la présentation des spectacles qui accompagneront le stage festival Darc du 9 au
19 août. L’occasion pour Eric Bellet de réserver la primeur de l’affiche aux journalistes bien sûr mais aussi aux partenaires du festival. Un festival financé à 45% par les collectivités locales et à 55% par les partenaires privés. Des partenaires nombreux, témoignant de l’enracinement profond du stage dans l’agglomération castelroussine.

L’affiche, cette année encore est alléchante avec les Irlandais de Toulouse, Dollin’ qui ont donc deux bonnes raisons de faire la fête, UB40 qui va faire chalouper la place Voltaire au rythme de Red Red Wine, Michel Leeb pour la grande soirée populaire du samedi 12 mai, et puis évidemment Claudio Capéo son Homme Debout et son soul. Mais les amateurs de rap n’ont pas été oubliés puisque MHD est aussi de la fête le mercredi 16 août. Le Petit Berrichon présentera en détails l’affiche de Darc dans un prochain numéro, mais vous pourrez en savoir plus dès maintenant en consultant le site www.danses-darc.com.


Equinoxe, la course aux abonnements

Vincent de Lavenère entouré de trois compères jongleurs, ouvrira la saison avec ses balles musicales le 17 septembre.

Une présentation de la nouvelle saison d’Equinoxe, ce n’est pas une simple sortie de curiosité. La plupart des adhérents viennent avec papier et crayon bien décidé à prendre en note les propos du directeur, François Claude, pour les guider dans leur choix des spectacles qu’ils ne doivent absolument pas rater. Cette 24e saison propose dix neuf représentations théâtrales et autant de dates consacrées à la danse et aux arts de la piste. Parmi les spectacles particulièrement coché figure évidemment le Journal d’un corps que Danniel Pennac viendra lire le 25 septembre. Les curieux voudront assister à Aegri Somnia, la performance de Jean Lambert-wild au fond de la piscine de Belle-Isle. Dans le même domaine de la curiosité et de la poésie cochez Méduses, les 10 et 11 décembre, alliance de la danse et des arts numériques. Mais si vous faites une confiance aveugle à François Claude, allez voir Orféo, adaptation joyeuse, loufoque et poétique de l’opéra de Montéverdi. Mais il y aura aussi du jazz, des équilibriste, et puis Camille qui revient.
Contact : www.equinoxe-lagrandescene.com – 02 54 08 34 34.

Pierre Belsoeur