Retour sur – Emmanuel Lepage primé par bd Boum

Récompensant l’ensemble de son œuvre, le prix « Grand Boum – Ville de Blois 2018 » a été décerné samedi 24 novembre à Emmanuel Lepage. Le dessinateur, scénariste et coloriste, était absent, car il était l’invité d’honneur de « BD dans l’Ain » qui se tenait ce même week-end. Et c’est donc sur grand écran que son visage est apparu lors de la cérémonie de remise des prix du 35e festival bd Boum au cinéma Les Lobis de Blois.

Le jury, composé de journalistes, de représentants de la ville de Blois et de l’événement a décidé de décerner son prix au quinquagénaire breton, saluant ainsi sa déjà longue carrière.  Un parcours sans fautes initié avec Jean-Claude Fournier, l’un des dessinateurs de Spirou qui lui enseigne les rudiments du métier et lui permet de publier ses premiers panches dès l’âge de 16 ans, notamment dans le quotidien Ouest-France.  Spécialisé dans la BD reportage témoignant du réel, engagée et parfois militante, Emmanuel Lepage avait déjà été récompensé par les Prix de la bande dessinée historique des Rendez-vous de l’Histoire pour son diptyque « Muchacho » (aventure initiatique épique et romanesque d’un jeune séminariste dans un Nicaragua en pleine révolution).  « J’ai commencé à m’y intéresser il y a une dizaine d’années à travers le récit d’un voyage effectué dans les terres australes. Pour moi, c’est vraiment une autre manière d’aborder la bande dessinée. Les évolutions de mon style graphique sont souvent intervenues au cours de mes expeditions. On n’est pas dans le confort d’un atelier et cela vous invite à penser différemment votre façon de dessiner », avait-il déclaré après avoir reçu la récompense des historiens. L’auteur de « La lune est blanche », « Un printemps à Tchernobyl » ou encore « Le voyage d’Ulysse » présidera, comme le veut la tradition, bd BOUM 2019. En attendant, c’est le moment du bilan. La fréquentation de l’édition 2018 qui réunissait 200 auteurs et quelque
70 exposants a souffert quelque peu de l’effet « gilets jaunes » et de la météo pluvieuse. Une édition riche pourtant qui rendait un hommage posthume à René Pétillon. Le père du célèbre détective Jack Palmer, décédé le 30 septembre à l’âge de 72 ans, avait remporté le « Grand Boum » 2017. C’est à lui qu’était revenue la mission de dessiner l’affiche de cette 35e édition et une exposition consacrée à son œuvre est visible jusqu’au 23 février à la Maison de la bd.

ARP


Les lauréats de BD Boum 2018▶

Grand BOUM – Ville de Blois 2018 : Emmanuel Lepage.

Prix Jacques Lob : Kris.

Prix région Centre-Val de Loire : L’odyssée d’Hakim, Fabien Toulmé, Éditions Delcourt.

Prix Ligue de l’enseignement 41 pour le jeune public : La boîte à musique, Bienvenue à Pandorient, Carbone et Gijé, Éditions Dupuis.

Prix conseil départemental de Loir-et-Cher : Journal d’un enfant de Lune, Joris Chamblain et Anne-Lise Nalin, Éditions Kennes.

Prix La Nouvelle République : Le pouvoir de la satire, Terreur graphique, Éditions Dargaud.

Bourse Tremplin Caisse d’Épargne : Nicolas Gomes, L’auberge aux mille nuages.

Les médailles en chocolat : Marie-Hélène et Régis Loisel, Philippe Peter, Les dames de la côte, ONACVG.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email