Romorantin – Les 40 ans des Journées Gastronomiques

Le terroir va côtoyer insectes et aliments vegan

L’automne dernier, les Journées Gastronomiques de Sologne (JGS) à Romorantin, déplacées dans les murs de la Fabrique Normant, ont convaincu organisateurs et visiteurs. Cette année, la manifestation ira plus loin, notamment en faisant la part belle aux nouveaux modes de consommation.

14 266 entrées, soit 45 % de fréquentation supplémentaire. Le chiffre 2 016 des Journées a de quoi donner le sourire aux élus de la ville de Romorantin, au président de l’association, Philippe Charbonnier et à Christophe Dupas, patron de l’agence évènementielle Puzzle Centre qui chapeaute l’événement gastronomique depuis 2016. Les réseaux sociaux s’invitent également dans l’équation heureuse : 1 717 « j’aime » en 2016 contre 796 « like » en 2015 sur la page Facebook dédiée. Surfant sur ce beau dernier succès, après quelques éditions moins prisées, le quarantième anniversaire des JGS s’annonce par conséquent joyeux cet automne 2017. Autour de la table pour fêter ce grand âge, la Bretagne sera particulièrement conviée et une bonne place sera aussi laissée aux tendances alimentaires (veganisme, innovation à base d’insectes… La start-up Gryö installée à Contres est ainsi annoncée). Tout ça n’empêchera pas de perdre de vue l’ADN des Journées, à savoir la mise en place de concours (au total, quatorze sont prévus en 2017, dont le fameux championnat de lièvre à la Royale, que pourront scruter les visiteurs grâce à un système de vidéo et d’écrans géants), ainsi que la valorisation des productions locales et régionales, évidemment. D’ailleurs, le leitmotiv des organisateurs est clair : pas de revendeurs parmi les stands ! En parlant d’exposants, ils devraient être encore plus nombreux ; on en compte déjà plus de 110 et nous ne sommes qu’en juillet. À titre de comparaison, ils étaient 71 en 2015 et 100 en 2016.

Surprises et valeurs sûres

Des nouveautés certes, mais des bases sont conservées. Le tarif d’entrée demeure par exemple inchangé, c’est-à-dire 5 € pour les deux jours. Les coins de table, les animations pour les enfants, la cave et le Drive des Journées seront réitérés. Tout comme le restaurant bistronomique géré cette fois par les chefs Didier
Clément (Lion d’Or à Romorantin) et Christophe Hay (la Maison d’â côté à Montlivault) ; le chef parisien Thomas Boullault, originaire de Sologne, assurera pour sa part le dîner spectacle du samedi soir à la Pyramide. Quant à la date, on y vient, elle est d’ores et déjà à retenir : le rendez-vous est fixé samedi 28 et dimanche 29 octobre 2017 à Romorantin. Ah, et on oubliait : un anniversaire sans cadeau n’en est pas vraiment un, alors une personnalité nationalement connue est attendue sur place pour couper le gâteau des 40 ans. Qui ? Toujours pas de nom à communiquer, ce sera la surprise, patience ! Avant de souffler les bougies, un souhait a en attendant été ardemment émis par les uns et les autres, celui de travailler davantage main dans la main avec l’Association des commerçants et artisans (ARCA) de Romorantin pour faire en sorte que le centre-ville romorantinais profite de ce nouvel engouement…

É. Rencien