Romorantin – Louis de Redon, « ready » pour 2020

POLITIQUEMENT VÔTRE Déjà dans les starking-block et ce n’est pas un secret de Polichinelle. Le conseiller municipal d’opposition enfonce le clou sur les échéances électorales municipales placées dans son viseur.

E.Rencien

Les rixes oratoires entre le trentenaire fougueux Louis de Redon (Modem) et le maire à la soixantaine bien sonnante, Jeanny Lorgeoux (ex PS devenu « marcheur ») n’ont sans aucun doute pas fini d’exister. Bien qu’installé pour une année outre-Atlantique, au pays de l’oncle Donald, pour mener à bien un projet de recherche sur le droit du changement climatique et dans l’objectif de devenir professeur fin 2019, le premier précité revient régulièrement en Sologne. Ce fut le cas mi-novembre où il aura notamment assisté au spectacle de l’humoriste Laura Laune à Romorantin et à la commémoration du Centenaire de l’Armistice de 1918, et aussi et surtout animé l’assemblée générale d’ « Ensemble pour Romo », groupe politique de centre-droite présent à chaque conseil municipal. Né dans les années 80 et vivant en ce moment une folle expérience new-yorkaise, on peut se demander ce qui motive Louis de Redon à s’ « enterrer » dans le fauteuil d’édile de Romorantin. On peut contrecarrer en soulignant l’appétence de la jeunesse pour la vie de nos campagnes. Un besoin de sang neuf, pour oublier un passé industriel Matra dont l’ombre interrompue mais ressassée plane encore et toujours lourdement dans le ciel solognot ? Les idées fusent et Louis de Redon esquisse d’ores et déjà des pistes d’avenir pour la capitale de la Sologne : parole aux citoyens et numérique, tourisme vert, et même des envies de naissance d’agglomération. Les urnes s’exprimeront en 2020 : « yes, Louis can » ?

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email