Romorantin – Une journée pour mieux connaître les acteurs de la sécurité intérieure

Catherine Fourcherot, sous-préfète, avec les acteurs de la sécurité civile.

Dans le cadre de la journée de rencontre de la sécurité intérieure, le Centre Leclerc de Romorantin-Lanthenay accueillait, dans son allée intérieure, les gendarmes et les pompiers, le samedi 20 octobre.
L’objectif de l’organisation de cette journée était de faire stratégiquement découvrir, aux nombreux clients de la grande surface, les différents outils, emplois et secteurs d’intervention des acteurs de la sécurité publique. Étaient présentés du côté de la gendarmerie des jumelles de contrôle de vitesse, des herses d’interception, des béliers d’assaut, des gilets pare-balles, des documents de préventions quant aux arnaques et méfaits malheureusement en usage. Des démonstrations sur mannequin des gestes qui sauvent avec exercice de position latérale de sécurité étaient animés du côté des pompiers.
La sécurité routière avec un motard de la brigade motorisée de Saint-Romain-sur-Cher, les deux gendarmes du Groupe de Prévention et de Contact (GPC) et deux pompiers ont profité de la grande affluence du premier samedi des vacances de la Toussaint pour communiquer avec le tout public. La gendarmerie est actuellement dans une phase de recrutement. Cette journée au Centre Leclerc, les différentes réunions publiques, menées par le GPC, qui ont dernièrement eu lieu à Romorantin-Lanthenay à la Pyramide (250 personnes), à Sudexpo (150 personnes), à la mairie, à l’agora et au château de Beauvais avaient aussi pour objectif de mettre en valeur le volontariat. Le contrat de volontaire est ouvert sans condition de diplôme pour la fonction de gendarme adjoint. Pour les bac+2 il conduit à la nomination d’aspirant de gendarmerie. Des tests et des épreuves internes valident les contrats qui débouchent sur une formation, une rémunération, un hébergement et une allocation d’alimentation. Quant aux pompiers volontaires, ils couvrent les 80% des rangs. Catherine Fourcherot, sous-préfète, a souligné qu' »il est crucial que de telles rencontres avec le public soient organisées pour donner envie aux jeunes de s’investir pour la collectivité, soit dans le secours, soit dans la protection de la population. La promotion du pompier ou du gendarme féminin doit être également mise en avant. Les évolutions technologiques concernant les différents matériels n’imposent plus un fort gabarit ou une taille limite. Femmes et hommes, sont jugés dorénavant sur leur seule volonté de servir. »
F.T.