Stéphanie Rist ne lâche rien

Dans une lettre ouverte publiée dimanche, après les manifestations qui ont secoué le Loiret comme le reste de la France, la députée du Loiret Stéphanie Rist redit avec force ce pour quoi elle s’est engagée il y a dix-huit mois. La transformation du pays notamment, mais elle dit aussi son regret profond d’avoir été insultée et menacée, et d’avoir ressentie l’expression de la haine.

21 juin 2017 : Stéphanie Rist, Loiret
Hémicycle, début de la XVe législature 3

 

Néanmoins, « je refuse, dit-elle, de céder au découragement, à la peur ou à la démagogie des solutions simplistes qui nous emmènent vers des choix que je ne veux pas pour mon pays ». Et la députée de poursuivre : « Depuis 18 mois, nous travaillons beaucoup pour transformer le pays, redonner confiance, expliquer le sens des actions que nous conduisons avec un gouvernement sérieux, que je soutiens car il est concentré sur les reformes qui vont permettre d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens et non sur notre résultat aux prochaines élections ».

Un plaidoyer qui se conclut par « l’engagement et la détermination aux côtés de tous ceux qui veulent un avenir meilleur pour nos enfants ».