Un cabinet de kinésithérapeutes à la Ferté-Imbault à partir du 1er décembre

SANTÉ Hervé Vallet et Mamadou Baldé, kinésithérapeutes exerçant actuellement à Salbris, viennent de signer une convention pour la mise à disposition d’un local professionnel situé dans la maison blanche et comprenant six box de patients, une salle d’attente, un bureau et une salle d’entrainement.

F. M.

En vertu de cette convention destinée à favoriser l’installation de professionnels de santé dans les secteurs en déficit d’offres de soins, les kinésithérapeutes s’engagent à exercer pendant sept ans à la Ferté-Imbault. En échange, la commune les exonère de loyers pendant deux ans et leur propose ensuite un loyer mensuel de trois cent euros. En raison de l’handicap de ces professionnels de santé qui sont tous deux non voyants, la municipalité prend en charge partiellement pendant trois ans les frais d’une secrétaire venant douze heures par semaine.«  C’est une grande joie pour nous de vous accueillir au sein de notre commune et nous espérons même que l’envie vous prenne de venir y habiter, reconnaît Isabelle Gasselin, maire de la Ferté-Imbault. Les aides financières proposées sont celles qui ont déjà été offertes à des commerçants afin de permettre de conserver nos commerces locaux comme la boucherie et une partie par rapport à votre handicap, que l’on oublie bien vite lorsqu’on fait votre connaissance. » A noter qu’une troisième kinésithérapeute se joindra à Mamadou Baldé et Hervé Vallet.

De Salbris à la Ferté-Imbault…

Hervé Vallet explique pourquoi lui et son confrère ne sont pas restés à Salbris : «  Les locaux de la maison de retraite d’une superficie de 65 m² étaient trop petits pour pouvoir travailler correctement à deux. Nous n’avons pas eu de bonnes  propositions pour rester à Salbris même si nous étions prêts à engager mille euros par mois pour les murs. La commune nous a proposé les locaux de Salbris Accueil au prix de 160 000 euros mais il y avait 200 000 euros de travaux à engager en plus…Quant au local où sera installée l’échographe, il ne nous convenait pas car il y a une salle au rez-de-chaussée et une autre à l’étage et nous aimons être à proximité lorsque nous travaillons. Nous étions sur le point de partir dans l’Orne où nous avions une proposition lorsqu’une de nos patientes, Rachel David nous a parlé de la Ferté-Imbault. »


RÉACTION ▶

Olivier Pavy, maire de Salbris, considère qu’Hervé Vallet et Mamadou Baldé ont été « totalement irrespectueux de l’effort fait par la commune de Salbris. Il y a pratiquement deux ans, alors qu’ils venaient de Vierzon où ils n’avaient plus de local, nous les avons installés à l’EHPAD à un tarif très avantageux afin qu’ils se fassent une clientèle et s’installent de manière pérenne à Salbris. Lorsqu’ils ont souhaité libérer les locaux d’un commun accord avec l’EHPAD, ils sont venus me voir, indiquant qu’ils souhaitaient avoir un local à moins de dix minutes de la gare. En contactant des propriétaires et des agences immobilières, je leur ai proposé sept emplacements différents. Jean-Pierre Albertini a mené des pré-études avec les services municipaux par rapport à leur projet, notamment dans un local situé rue Barthelemy mais à chaque fois les conditions économiques étaient trop élevées. Le rôle de la collectivité est d’aider à l’installation mais pas de prendre en charge les coûts d’un modèle économique d’une activité libérale. Ils ont fait le choix de s’installer dans une autre commune. Le projet de local rue Barthelemy est prêt et nous recherchons de nouveaux kinésithérapeutes en lien avec la signature du partenariat avec le centre hospitalier de Romorantin. »

F.M.