Un centre-bourg nouvellement aménagé

La population de Pruniers-en-Sologne se voit valoriser son cadre de vie par les travaux engagés dans son centre-bourg depuis 2017. L’inauguration de la réalisation concrète des projets des élus locaux a eu lieu samedi 2 juin à 10h. Claude Thérèze, maire, a coupé le ruban, en présence de nombreux maires, présidents d’associations, entreprises et commerçants.

Les études du programmiste du cabinet Narthex d’Orléans, du maître d’oeuvre du Cabinet Architecture et d’Urbanisme (CAU) de Selles-sur-Cher et le suivi des travaux par Joseph Martinez, maire adjoint, ont profondément modifié le visuel quotidien des prunellois.

Les parkings des écoles primaire et maternelle ont été goudronnés, marqués au sol et embellis d’espaces verts et de magnolias. L’ancien bar à côté de l’épicerie a été réhabilité en salon de coiffure. L’ancienne maison des époux Noël a été transformée en trois bureaux commerciaux. Un des trois bureaux sera occupé au 1er juillet par Infrastructures concept, spécialisée dans les travaux d’adduction d’eau potable, d’épuration et d’assainissement. Les espaces devant la maison des associations, la Poste, l’assurance Thélem et la pharmacie ont été repavés avec, pour ce dernier lieu, la mise en place d’une nouvelle rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Le monument aux morts a été déplacé afin de sécuriser les manifestations patriotiques. Quant à l’église, son tour entier a été refait en parking avec des insertions d’espaces verts, encore avec des magnolias. Sa toiture et sa façade ont été nettoyées. Son entrée est dorénavant accessible aux personnes à mobilité réduite. La rue menant à la boulangerie a été équipée d’un plateau surélevé et les trottoirs ont été supprimés afin d’offrir un espace partagé prioritaire aux piétons et vélos.

L’ensemble des investissements a atteint les 1 104 663€ HT. La subvention de la Communauté de Communes du Romorantinais et du Monestois (CCRM) a accordé 100 000€ au projet, la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR) a ajouté 99 675€, les amendes de police versées par le Conseil départemental ont fourni 8 000€, les emprunts 660 000€ et l’autofinancement 236 988€.  Le budget est en équilibre. Un emprunt a été contracté sur 2 ans pour le règlement de la TVA.

F.T.