Un été sans Darc… ni les autres

Département de villégiature estivale, l’Indre sera privé de ce qui fait sa particularité : festival de l’étang Duris, de Nohant, du rassemblement des luthiers au Château d’Ars et du stage festival Darc, grande œuvre annuelle d’Éric Bellet.
Le jour où le Premier ministre a pris la parole pour annoncer une prolongation d’un mois du confinement, Éric Bellet a compris. Il a réuni les membres de l’association et la décision est tombée. Pour la première fois depuis quarante-quatre ans Châteauroux ne vivra pas la mi-août au rythme de son stage festival international de danse.
« Sur le coup, je l’avoue, j’en ai pleuré. Mais il a bien fallu accepter intellectuellement que la manifestation n’ait pas lieu. Ma belle-soeur est infirmière ; pendant le Covid, elle partait tous les jours travailler avec la boule au ventre, c’était quand même sacrément plus stressant».
Alors Éric a fait passer la pilule, réglé les uns après les autres les problèmes posés par cette annulation, mais il n’est pas au bout de ses émotions. Le 14 juillet, habituellement, il installait à la MLC de Belle Isle, le QG d’où le général Bellet dirigeait tout la logistique du big bazar. Cette année, il pourra faire la grasse matinée et touchera du doigt la réalité de cette annulation. Plus de chapiteaux à Belle-Isle et sur la place Voltaire, plus d’affiches annonçant les concert. Châteauroux au 15 août sera aussi endormie que n’importe quelle petite ville de province.

Superbus faisait l’ouverture
En fait, Éric Bellet n’a pas été tout a fait surpris par l’annonce d’Édouard Philippe. «Dès le mois de mars, des écoles de danse de Grèce, Israël, du Nigéria ou du Maroc m’ont appelé pour annuler leurs réservations. Quant aux profs, Carmen Iglesias en Espagne, Christophe Huggins, aux États-Unis, Louis-Pierre Yonsan en Angleterre ne savaient pas quand on ouvrirait les frontières. Notre manifestation est internationale et la danse de société, le rock acrobatique ou la salsa ne supportent pas la distanciation. Nous réunissions tous les ingrédients pour faire de Châteauroux un cluster géant. Alors la santé reste la priorité»
Cela dit, cette annulation a un coût. « Dans notre modèle économique nous apportons 55% de recettes propres (inscriptions des stagiaires, entrées aux concerts, partenaires privés etc.), les 45% restant sont des subventions. Là nos recettes propres seront à zéro or nous avons besoin de 200 000 euros pour couvrir les frais de fonctionnement (à commencer par le salaire du directeur et le temps partiel de la secrétaire) et les dépenses engagées (édition de 25 000 brochures, conception graphique etc). Heureusement ni la Ville, ni le Département, ni la Région ne vont se désengager complètement. »
Il faut aussi décommander les prestataires, rembourser les stagiaires qui avaient déjà payé et ne souhaitaient pas voir reporter leur inscription sur 2021.
«Et puis, au delà de ces contingences économiques, il faut maintenir la cohésion. Darc depuis des années, c’est huit ou quatorze jours du mois d’août d’une centaine bénévoles mobilisés à temps plein sur le festival. Il ne faut pas que l’annulation de la 45e démobilise la troupe. Nous avons fait un repas avec l’équipe de la restauration, exceptionnellement personne ne manquait à l’appel. Le même type de réunion aura lieu avec l’équipe technique. Et puis nous avons très rapidement posé les dates de l’édition 2021. Elle aura lieu du 8 au 20 août.»
Les responsables de Darc ont intitulé le stage 46e édition puisque tout était prêt pour le numéro 45. Éric Bellet nous a même lâché le nom du groupe qui ouvrait les concerts de la place Voltaire : Superbus. « Leur batteur est bloqué à Miami, ils ont également annulé le concert programmé en Bretagne. » Est-ce reculer pour mieux sauter ? Les négociations sont en cours avec les tourneurs pour reprogrammer une partie de l’affiche en 2021.
« Même si j’ai d’abord mes soucis d’organisateur, je ne peux pas oublier les répercussions économiques qu’entraine cette annulation pour Châteauroux. Qu’il s’agisse du camping, des hôtels et locations meublées, des restaurants, et pour la trentaine d’intermittents embauchés sur le festival. »
Alors cette année Éric partira peut-être en vacances en août, mais rendez-vous le 8 août 2021 pour le coup d’envoi d’un mois d’août normal dans l’Indre.

Pierre Belsoeur