Vente aux enchères par la Maison Rouillac : « La Valse » a mené le bal des enchères à Artigny

Mise à prix à 300 000 euros, la statue de Camille-Claudel, « La Valse », qui avait été soustraite à la vue du public pendant des lustres (plus de 100 ans !), au château de L’Islette, a pu être admirée pendant toute l’exposition des œuvres mises en vente, au château d’Artigny, par le duo de commissaires-priseurs, Rouillac père et fils, Philippe et Aymeric.
Et sous le feu des enchères, avant une dernière parade, avant de rejoindre le musée Camille-Claudel à Nogent-sur-Seine (Aube), la statue a franchi le cap du million pour arrêter sa course à 1 180 000 euros (HT, plus 24 % avec !) et rester en France.
Reine-Marie Paris, petite-nièce de Camille-Claudel, et petite-fille de son frère-poète, a terminé, avec cet achat exceptionnel, plus de cinquante ans de recherches et de collections dont le seul but final était de rendre hommage à son illustre ascendante. Avec cette « capture », en Touraine, elle pense se reposer quelque peu en pensant que sa mission est presque terminée.
D’autres lots ont apporté quelques surprises qu’il est facile de découvrir sur le site rouillac. com, pour plus de précisions.

Jules Zérizer