Vierzon – La chaudronnerie vierzonnaise, une PME en plein essor

DÉVELOPPEMENT Il existe des PME qui, aidées par la communauté de communes se réapproprient des bâtiments industriels voués à devenir friches et qui renaissent de leurs cendres par la volonté de certains à redynamiser ce secteur en voie de désindustrialisation.

A Vierzon, dans cette rue du Bas de Grange où le secteur industriel fut fort avec la Société Française qui occupait tout une partie du haut de cette rue, puis avec CASE, c’est dans un atelier soudure que Laurent Zanin a décidé d’y installer son entreprise, La Chaudronnerie Vierzonnaise. Sur les lieux même où il travaillait en 1980 -1981 en compagnie de Biaggo et Michel, ses compagnons d’atelier et qui se retrouvent tous les trois, à de nouveau travailler ensemble sur un beau projet d’entreprise « C’est là où on s’est connu, là où on a vécu de super moments de camaraderie et, revenir sur ces lieux mêmes, au début, ce fut avec nostalgie mais avant que tout se désagrège, on était bien au travail et nous vivions notre jeunesse professionnelle avec du plaisir à travailler… ». Il ne reste plus guère d’anciens de la soudure et revoilà « les gars de chez CASE » repartis autour du « patron » ; Laurent, pour une aventure qui, si on en croit les commandes, s’annonce favorable « Nous avons fait l’acquisition en 2015 d’une superbe machine à découpe laser qui nous ouvre des portes de marché très intéressantes. C’est un investissement de plus de 320 000 euros mais avec ce type de technologie, nous pouvons répondre à des commandes pointues de grosses entreprises mais aussi de PME car nous travaillons à façon et c’est notre volonté de donner satisfaction à un panel de clients le plus large possible… ». Le chiffre d’affaires est en hausse chaque année ; pour 2017 ce fut 700 600 euros, soit une variation de +28,95% ; c’est dire si le bilan est favorable dans ce domaine de l’installation de structures métalliques, chaudronnées et de tuyauterie. Une petite perle qui est commercialisée par une entreprise de Chinon Water Hoe et conçue dans la partie métallique et chaudière par l’entreprise vierzonnaise : un concepteur désherbeur, écologique, sans produit chimique, pour des exploitations agricoles, viticoles, mairies, particuliers et qui désherbe par envoi, sous forme de vapeur le produit. Un autre projet est en voie de réalisation dans le bureau d’étude de l’entreprise, plus destiné à l’agriculture et qui serait un nouvel élan à cette PME, qui doucement mais sûrement, s’installe dans un champ de production environnemental encore peu exploité. Laurent Zanin et son équipe savent que c’est maintenant qu’il faut s’installer et sur ce qu’on constate ; ils sont prêts. Voilà une excellente nouvelle pour la vie économique du bassin d’emploi où les jeunes ont leur place puisque Laurent Zanin vient d’embaucher un jeune sorti du lycée avec un bac pro et qui donne entière satisfaction.
J.F.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email