Visitez Châteauroux d’un clic de souris

Le site de Châteauroux Métropole vient de s’enrichir de treize visites virtuelles de ses monuments mais aussi de ses équipements. Le but c’est d’attirer des visiteurs mais aussi de faciliter la location des salles.
Même le curé de Saint-André n’en est pas revenu. Découvrir la plus grande église de Châteauroux, habituellement plongée dans la pénombre, mise en lumière par le talent du photographe Gil Fourgeaud l’a bluffé. Non seulement on voit très clairement les détails de l’architecture mais on peut circuler d’un clic de souris à l’intérieur du monument grâce au montage d’une succession de vues en 360°.
Les visites concernent les lieux incontournables de Châteauroux à l’image du Musée-hôtel Bertrand, du parc de Belle-Isle ou encore d’Equinoxe. Elles s’étendent bien évidemment à l’agglomération avec le Mach 36 ou encore l’église de Saint-Maur. D’autres visites sont déjà envisagées et programmées pour le printemps 2016, notamment l’abbaye de Déols.
La commune de Saint-Maur a poussé le projet plus loin en proposant des visites virtuelles supplémentaires qui permettront entre autres, aux administrés d’avoir un aperçu des salles disponibles à la location.
Depuis quelques jours treize lieux sont accessibles sur la plateforme Google Maps et depuis le site Internet www.chateaurouxmetropole.fr . Ils peuvent désormais être visités depuis n’importe quel lieu en France et dans le monde. Visites touristiques, mais aussi visites techniques pour des artistes qui souhaitent par exemple utiliser les salles de spectacle de l’agglomération. La qualité du rendu permet une perception parfaite des possibilités. Il est possible de se promener dans les rues de Châteauroux avec Google street et d’entrer dans les lieux traités en visites virtuelles en suivant les flèches qui vous y invitent.
Un film promotionnel
Gil Avérous, président de Châteauroux Métropole se réjouit évidemment de ce pas en avant. «Nous partions de Web 0.0 nous sommes désormais à Web 2.0 avec la refonte de notre site. Il s’agit de donner envie et la possibilité de réserver les lieux que l’on a repérés. Par ailleurs vous allez trouver sur le site un film promotionnel qui pourra venir en appui des dossiers de candidature pour accueillir des manifestations.»
Les chiffres sont là pour valider le satisfecit du maire. En l’espace de sept mois la fréquentation du site Internet de Châteauroux Métropole a dépassé le cumul annuel des sites de Châteauroux et de l’Agglo sur un an.
Des visiteurs qui viennent pour moitié de la région Centre Val de Loire (et parmi eux un sur cinq est castelroussin). On a enregistré des consultations des Etats Unis (1539 visiteurs) d’Allemagne (558) mais aussi de Chine (219, sur un potentiel d’un milliard d’individus… on n’est qu’au tout début et Ozans a reçu plus de visites physiques que virtuelles).
Les site n’est encore que bilingue (français anglais) mais justement la troisième version sera en chinois, la quatrième en allemand et en néerlandais puisque le nombre de visiteurs bataves n’est pas négligeable.
Châteauroux fait partie des villes les plus actives sur les réseaux sociaux, 16e sur Twitter et même troisième sur le site de photos Instagram.
L’image du Berry se modernise, mais il reste du chemin à faire : John N Turner, invité du Salon du Polar a posté sur sa page Facebook «Je quitte l’Indre pour me rendre en Inde» a reçu cette réaction de plusieurs internautes « C’est où l’Indre ?»
P.B.
 
La troisième vie de Gil Fourgeaud
Autoentrepreneur n’est pas synonyme de bricoleur. La preuve, Gil Fourgeaud a réussi après avoir été technicien dans un bureau d’études, marchand d’informatique à Selles-sur-Cher à vivre de sa passion : la photo. A tel point qu’il est passé du statut d’autoentrepreneur à celui d’entreprise individuelle à responsabilité limitée «J’avais largement dépassé les plafonds « s’excuse-t-il dans un sourire.
Business view, son entreprise basée à Fontguenand bénéficie de l’agrément Google. Non seulement il peut réaliser, à partir de multiples prises de vue fisheye (600 photos pour Belle Isle) des visites virtuelles d’un site: monument, hôtel restaurant ou la maison que vous voulez mettre en vente , mais aussi vous conseiller pour obtenir le meilleur référencement : « Un référencement ça ne s’obtient pas en dépensant beaucoup d’argent mais en retenant, par un système interactif le visiteur sur votre site et en diminuant le taux de rebond.» Il est intarissable sur le sujet.
 contact : Business view  www.visites-virtuelles-france.com 06.70.81.11.85