Vos ordures valent huit millions de plus

Huit millions d’euros, c’est la somme investie dans un nouveau centre de traitement des ordures ménagères. Avec à l’intérieur une machine à trier qui ne craint pas les mauvaises odeurs.
Le SYTOM (le Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères de la région de Châteauroux)  a inauguré le 23 octobre un centre de traitement  refait à neuf. De traitement et de valorisation aussi puisque la nouvelle trieuse installée dans le bâtiment flambant neuf permettra de trier et revendre 8 000 tonnes de déchets recyclables annuel (contre 4 000 tonnes jusqu’à présent). Il s’agit donc d’un investissement ramenant des recettes supplémentaires à la collectivité et agissant pour l’environnement en évitant l’enfouissement de 4 000 tonnes de déchets par an.
Le tri automatique des déchets secs est socialement intéressant. Il évite au personnel un travail pénible, mais ne supprime pas d’emplois pour autant. Simplement la personnel abandonne le tri manuel pour le contrôle qualité. Car la machine agit vite, mais ne réfléchit pas. Une activité plus valorisante pour les salariés et qui leur permet d’échapper aux troubles musculo-squelettiques . Du gagnant gagnant pour les vingt opérateurs concernés.
Pour Eric Chalmain « Le SYTOM doit traiter chaque année 30 000 tonnes de déchets ménagers avec le souci d’agir pour l’environnement dans une parfaite maîtrise des coûts. Cet investissement matériel va nous permettre d’atteindre nos objectifs à la fois économiques et environnementaux. Je suis fier de vous livrer aujourd’hui ce magnifique équipement auquel nous avons souhaité donner une véritable dimension pédagogique. »
Au tour des déchets humides
Le Sytom a emprunté sur onze ans pour financer ce nouvel outil . Mais a peine ce projet abouti, il va lui falloir trouver une solution pour rénover le centre de traitement des déchets humides qui  affiche le poids des ans. «Nous sommes confrontés à une usine qui affiche une corrosion avancée , admet Eric Chalmain . Peut-être faudra-t-il trouver des mutualisations avec d’autres communautés de communes. Du Cher par exemple»  En revanche le compost qu’on en retire, c’est autant de matière chimique évitée pour la valorisation des sols. Ça aussi c’est du gagnant. Mais ne jetez pas pour autant le composteur installé au fond de votre jardin, ses produits valent tous les engrais du monde.
Une scénographie a été mise en place sur le centre de traitement pour permettre aux Castelroussins qui se posent des questions sur la défense de l’environnement de mieux comprendre comment est utilisée leur taxe sur les ordures ménagères. Un passage pédagogique également pour les jeunes qui peuvent y apprendre à bien trier. De là à   affirmer  que l’avenue des Sablons peut devenir un site de randonnée pédestre, il y a … un pas que nous ne franchirons pas.
P.B.