Bourges : Cancer, toujours plus de prévention

Le Centre Hospitalier Jacques Cœur organisait un forum sur le cancer à l’occasion de la journée Nationale contre cette maladie. Le maître mot de la journée était sans conteste la prévention.

Selon l’Institut National du Cancer, 40% de ces cancers seraient évitables en modifiant nos habitudes de vie et notre environnement. Thierry Breton, directeur général de l’Institut, rappelait lors de l’inauguration de la 7e édition des rencontres de l’Institut au Palais Brongniart à Paris devant plus de 400 acteurs de la lutte contre les cancers : « 2019 est une année doublement particulière ; c’est l’année de fin du plan Cancer 3. Quelle sera la stratégie de lutte contre le cancer ? L’enjeu est de taille avec 320 000 nouveaux cas de cancer et 157400 décès en France en 2018. Le fil rouge de notre action doit être les personnes malades. Notre volonté est de les aider à mettre en œuvre une vie normale… ». Le docteur Maakaroun, hématologue et coordonnateur de la cancérologie au Centre Hospitalier donne des explications sur cette estimation de 40% de cancers évitables. « Notre objectif était de sensibiliser, d’informer tous les acteurs du territoire, privés ou publics, professionnels de santé, usagers et bien évidemment, les associations qui jouent un rôle important dans l’accompagnement des malades en lien avec les équipes médicales. Il ne faut pas oublier que le tabac est la première cause de mortalité en France et que ce cancer fait partie des évitables. Il est d’ailleurs très agressif chez les jeunes femmes. Il nous faut encore plus d’éducation et de campagnes de sensibilisation contre ce fléau, notamment en direction des jeunes collégiens. La deuxième cause évitable est l’alcool qui, de par sa consommation augmente plus particulièrement le risque de développer certains cancers : voies aérodigestives supérieures (œsophage , foie, sein cancer colorectal). Une troisième cause est la surexposition au soleil (cancer de la peau) et une pratique à haut risque comme le bronzage sous lampe ou banc solaire. Les expositions professionnelles tels l’amiante, les produits phyto-sanitaires, la radiologie où de gros investissements de prévention sont mis en oeuvre. La vaccination est un élément important de protection notamment en ce qui concerne le cancer du col de l’utérus. Dans les métropoles, se trouvent désormais soit des centres de référence, soit des pôles régionaux avec une organisation efficiente ».
L’organisation de cette journée par le service communication de l’établissement dont le responsable Pierre Yves Halin recentrait les objectifs fut une réussite : « Nous avons disposé des stands dans le grand hall d’entrée là où il y a un grand flux de passage afin que notre action de sensibilisation et d’information puisse profiter au plus grand nombre. Quatre grands axes: Soins , Dépistage, Prévention, Accompagnement. Beaucoup de personnels de l’établissement sont passés ce qui est significatif. Usagers, partenaires privés ou publics, associations étaient également présents ce qui dans ce domaine de la cancérologie est un atout majeur pour une action commune médecine de ville et hospitalière et surtout, cet accompagnement du malade par une équipe médicale et associative qui gère son traitement afin de préserver son équilibre.

J.F.