Cerdon : « ART-GENS », 10e édition du parcours d’art contemporain

Cette année, samedi 27 et dimanche 28 avril prochain, vous pourrez découvrir une exposition riche avec 12 nouveaux artistes, dans 6 lieux, de 10h à 19h, en toute liberté et sans interruption.

Pour la 10e année, l’association Sarcelle et bout d’ficelle, présente son parcours d’art contemporain, ART-GENS, l’art chez les gens : Douze artistes de talents confirmés, recherchés et toujours renouvelés avec une exigence de qualité, seront à découvrir dans 6lieux, chez des particuliers où  peintres, sculpteurs et céramistes sont exposés à l’intérieur par deux en s’harmonisant ou seuls dans un jardin. Ce sont ainsi 6 expositions très différentes qui sont offertes au public durant tout le week-end  qui suit Pâques, tout en parcourant le centre du village.

Pour marquer cet anniversaire, un livre de rétrospective des 113 artistes ayant  été présentés sera proposé avec le catalogue de l’année. De plus, un concert gratuit aura lieu le samedi 27 avril à l’église de Cerdon par Le Duo Les Contres – Fabrice di Falco contreténor et Julien Leleu – contrebassiste, et par Thibaut Surugue Pianiste.

Cette manifestation d’art désormais reconnue à Cerdon et dans la région est un moment de belles découvertes, d’échanges et de convivialité avec les artistes.

Présentation des artistes :

NANSKY, artiste peintre

( nanskyart@gmail.com ; www.nansky.net )

Vit et travaille à Paris. Sa rencontre avec un marchand d’art lui fera découvrir les grands peintres et le cubisme. Dès 1993, autodidacte, après une initiation à la peinture  acrylique et à la bombe, elle présentera sa 1ère exposition à La Coupole. Depuis, sa créativité explosive lui permet d’exposer dans de nombreux salons et galeries en France et à l’étranger, ayant reçu plusieurs récompenses dont le 1er prix au salon d’automne de Paris en 2011.

Nansky du bout du pinceau, prélève des fragments de lumière pour les assembler sur la toile à la manière d’un vitrailliste. Patchwork d’intensités et de densités qui poussent le quadrillage noir dans des dislocations géométriques. Des cubistes, elle aime les formes et des impressionnistes les couleurs, reflets de ses états d’âme.

Claude VOISIN, Céramiste

( claudevoisin@hotmail.fr ; http://claudevoisin-ceramique.odexpo)

Vit à Bourges après des expériences de créativité théâtrale et de danse à Paris. La proximité du centre de céramique de La Borne ainsi que quelques amis céramistes ont peu à peu suscité un intérêt grandissant pour la matière terre depuis l’année 2000. Il décide  alors de construire son atelier, un four et de s’immerger complètement dans cette voie.

Les pièces de Claude VOISIN très géométriques viennent contrebalancer une ligne générale toute en courbes etrondeurs, émerveillent par sa simplicité naturelle, surprennent par sa liberté, interrogent ou transportent dans d’autres imaginaires…

Depuis 2013, membre de l’Association Céramique de La Borne avec participation aux expositions du Centre Céramique de La Borne, plus, depuis 2006, des expositions en Région Centre et en Belgique.

Jean-Marc PREVAULT, Sculpteur bois

( Jean-marc.prevault@neuf.fr )

Installé à Ingré, près d’Orléans, d’abord concepteur paysagiste, il est venu à ce métier d’artiste depuis plus de 15 ans par envie de créer, par son attachement au monde vivant et à la nature.

Ses œuvres sont originales et surprennent par la finesse du travail .Pour le choix des sujets, il travaille dans son atelier à partir d’un morceau de bois, un caillou qu’il ramasse dans la nature, C’est le départ de son œuvre qu’il transforme ensuite par le dessin et en travail de marqueterie parfois jusqu’à l’abstraction. « Je m’autorise donc à nommer mes travaux sculptures même s’ils ne s’y apparentent pas vraiment. Même argument si je les nommais marqueteries. dit-il»

Il expose depuis 2005 dans la région Centre et la région parisienne.

Gilberte GIRARD, Artiste plasticienne

( gilberte@gilberte.fr . ; www.gilberte.fr )

Formée aux Beaux-arts  de Châteauroux dans plusieurs disciplines, elle vit et travaille en Berry dans l’Indre.

Fascinée depuis l’enfance par les arts antiques et les peintures rupestres, le trait est au centre de ses créations, qu’il s’agisse de gravure, de dessin, de broderie de fil de cuivre ou de céramique. Elle exploite les événements de l’actualité mais aussi les banalités de la vie, tout incident qui a marqué son subconscient, ce qui la classe parmi les surréalistes.

Elle nous présentera plus particulièrement ses travaux de sculpture, bronze, céramique et broderie de fil de cuivre.

Elle  participe régulièrement  à diverses expositions en France  et est en résidence d’artiste actuellement jusqu’en juin prochain à l’Abbaye de la Prée  à Issoudun.

Bruno ROBERT, Peintre- illustrateur

( Bruno.robert33@orange.fr ; https://www.facebook.com/bruno.robert.12327608 )

Ce jeune artiste travaille dans  l‘Orne. Après l’obtention de son diplôme  à l’école supérieure d’arts & médias de Caen, Il débute son métier d’illustrateur de la jeunesse  en 2002 et anime également des ateliers avec les enfants où il aborde la réalisation du livre et le déroulement de la création.

Parallèlement à ce métier,  il développe un travail plastique en s’inspirant de la nature en général et plus particulièrement de l’arbre qu’il traite de manière sensible et poétique.

Il utilise essentiellement de la peinture à l’huile et des encres acryliques qu’il mélange à d’autres  matériaux moins habituels pour obtenir des effets de matières insolites.

Il expose ses peintures en Normandie et en Région Centre.

Georges GOUPY, sculpteur métal

( Georges.goupy@gmail.com ; www.georges-goupy.com )

Ce jeune sculpteur de l’Eure  représente un  talent émergent de la création contemporaine. Il façonne l’humain à l’image d’un clair de lune tantôt brillant, tantôt sombre, et nous entraine dans un face à face artistique. Il utilise la figure du triangle, de la ligne droite  et de l’arc en cercle pour suggérer des personnages, des attitudes ou une certaine conscience.

Il décrit son travail ainsi :

« Ma démarche artistique est influencée par le monde qui nous entoure. L’humain en est le centre de gravité, symbolisé dans mes sculptures par un demi-cercle, qui forme un clair de lune. En effet, tout comme cet astre, l’Homme peut briller en exprimant ce qu’il y a de meilleur en lui, mais aussi en pire : sa face cachée. La nature humaine est comparable à ce clair de lune. Quant au cube, il en symbolise la conscience et l’esprit »….

Il participe à de nombreuses expositions dans toute la France et reçoit de nombreux prix depuis 2014 le dernier, récemment,  au salon d’automne de Paris et la médaille de bronze aux artistes Français au Grand Palais.

Nicolas MECHERIKI, Artiste peintre

( nicolas@mecheriki.com ; www.mecheriki.com )

Il réside et travaille dans le Loiret à Lions-en-Sullias. Après avoir commencé des études de peinture-décoration, il apprend la peinture à l’âge de 17 ans auprès de son père, lui-même artiste peintre. Nicolas Mecheriki se joue depuis quatre décennies des modes et des tendances. Une chose est sûre, l’œuvre est à l’image de l’homme : sincère.

« Peintre de la lumière, du réel… »,  c’est le plus souvent en ces termes que l’on perçoit l’artiste et son travail. Il l’exprime ainsi : « J’ai toujours été et je reste un fervent défenseur de la peinture figurative…Qu’il s’agisse d’un portrait, d’une nature-morte, d’un paysage ou d’une scène purement fictive. En somme, je me sers du réalisme comme l’écrivain des mots. Certains cherchent le mot juste, moi, je cherche le juste ton! ».

Après avoir participé à de nombreux salons depuis 1975 et travaillé avec des galeries parisiennes, l’artiste retrouve sa « liberté » en privilégiant chaque année une exposition personnelle dans son atelier Toutefois, à noter les prix récents suivants : 2016 : Prix de la ville d’Orléans avec achat de l’oeuvre au 109ème salon des A.O ; 2016 : Prix des Artistes Orléanais ; 2017 : Prix du Conseil Départemental avec achat de l’oeuvre au 110ème salon des A.O.

MACHIKO, Potière céramiste

( Machiko.hagiwara@yayoo.fr ; https://www.laborne.org/fr/machiko-hagiwara/ )

D’origine japonaise, MACHIKO, formée en 1996/1998  à St Amand en Puisaye,  est Membre de l’Association des Potiers Créateurs de Puisaye (APCP), Membre des Ateliers d’Art de France, et Membre du Centre de Création Céramique de la Borne (CCCLB).

« La création de Machiko est intimement empreinte des arts primitifs et traditionnels japonais. De facto, les représentations naturelles dans son art ne sont pas de simples motifs décoratifs, comme nous le faisons en occident mais toujours associées à une codification du beau. Machiko équilibre son travail sur les deux principes que l’on retrouve dans le concept esthétique de wabi-sabi …

Les effets de matières, glaçures, craquelages, rugosités, asymétries et irrégularités de ses œuvres expriment la singularité ingénue, l’union délicate de la technique et de l’art. Une conception de la beauté pure mue par l’agrégation de l’homme et de son environnement, reflet d’une cohérence intérieure. » L.Petit  Potier à La Borne.

Machiko a participé à de très nombreuses expositions au Japon, aux Pays-Bas, à Paris et, dans différentes villes de France. Son travail  est présent en permanence au Centre Céramique Contemporaine de La Borne (Cher)

Marc LE COULTRE, Artiste  Peintre

( lecoultremarc@sfr.fr ; http://marc-lecoultre.fr )

Formé à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux- Arts de Paris, puis  pensionnaire de la Casa Velasquez à Madrid de 1970 à 1973,  cet artiste  a une maitrise incontestable de son art. Colosse de sensibilité et de tendresse, humaniste, il vit et travaille à Darvoy depuis 1975. Il est Sociétaire des Artistes Orléanais.

Sa peinture des paysages, notamment la Bretagne, nous séduit par ses contrastes de lumière, ses couleurs, la géométrie parfaite des ensembles qui laissent deviner un dessin parfaitement maîtrisé au départ, sa technique subtile de collages permettant de très beaux rendus.

Ses principales expositions se sont  déroulées dans des lieux notoires comme les musées des Beaux-arts de Séville, de Paris, d’Orléans. Il expose aussi dans des Galeries d’art aux U.S. A, en Hollande, à Orléans et  dans les principaux salons de la région Centre. Il est l’auteur de différentes réalisations dont des fresques pour des écoles et le carton pour une tapisserie du Conseil  Général du Loiret.

Jean GUILLAUME, Céramiste

( guillaumeceram@orange.fr ; https://www.laborne.org/fr/jean-guillaume/ )

Formé à l’atelier F. Bizette (très grand sculpteur, prix de Rome) à Sèvres en 1969,  puis à l’école des Beaux- Arts de Bourges à l’atelier de Jean et Jacqueline Lerat,  il fut médaillé d’Or à Vallauris en 1973. Il sculpte la terre et cuit dans son four à Morogues, près de La Borne.

Ce qui nous a séduites, c’est son humour dans la représentation de ses personnages et de ses animaux. Son regard malicieux  annonce d’emblée des créations rigolotes, certaines avec une touche de  couleur  turquoise du plus bel effet avec le brun du grès… cuites à 1300° dans un four à bois (type Sèvres) ; elles peuvent être mises à l’extérieur aussi bien qu’à l’intérieur…

Depuis plus de 20 ans, Jean Guillaume participe aux expositions d’importance en France où les céramistes sont présents  comme les salons d’automne à Paris ( Parc Floral, Espace Charenton, à Auteuil…) à Bourges,  au couvent de Treigny, avec les Artistes Orléanais et bien évidemment à La Borne où il est un permanent du Centre Céramique Contemporaine.

Marie SAND,  Artiste peintre

( Mariesand007@gmail.com ; www.mariesand.com )

Formée au Washington Studio School, Washington D.C., Etats-Unis, de 2007  à 2010,  elle a poursuivi  son enseignement par plusieurs stages de peinture en plein air avec la peintre américaine Maggie Siner en France, dont on sent une certaine influence. Sa passion, c’est le cheval.

Elle a fait différentes expériences pour dessiner le cheval vivant, actuellement en Finlande, auparavant au haras de la Cense (Yvelines) et dans son cursus de peintre,  on voit qu’elle a participé pendant 2 ans aux jeudis de la Villa Médicis à Rome.

« Au travers de mon art, j’encourage les personnes sensibles à se connecter avec leurs émotions. Je m’appuie sur les chevaux et la nature pour traduire l’essence de ce qui nous touche et représenter, au sens propre, notre sensibilité en dessin ou peinture. »

Ses perceptions, son ressenti sont les matières premières de ce qui va devenir son œuvre.

Des expositions personnelles de groupe en France (Saumur, Molineuf, Marcilly en Villette, Meung sur Loire,  La Perrière, Avallon, dans le Lubéron…  et aux U S A.)

Laurent TERREYRE SAINT-CAST, sculpteur et fondeur de ses bronzes

( contact@terreyre-saint-cast.com ; terreyre-saint-cast.com )

Il vit et travaille à La Borne où il a son atelier et expose en principe uniquement dans sa Galerie à St Emilion de Juillet à Septembre et à Bry sur Marne (Prix Edouard Marcel Sandoz du Salon National des Artistes Animaliers 2017)

Cet artiste  a beaucoup voyagé et ses chemins le menant à la création, la sculpture, sont tracés sur les cartes de la planète : Sa découverte de la céramique au Moyen Orient l’a conduit à  La Borne, village de Potiers. Et ses pas l’ayant porté en Afrique, il découvre la magie de la fonderie et les animaux.

Considérant le bronze comme le matériau idéal pour donner vie à ses créations, il ne délègue pas ce passionnant travail de fonderie, ceci pour rester au plus près de ses œuvres, et exprimer ainsi son ravissement pour la découverte de la nature et son amour de la matière.

Ainsi, sculpteur et fondeur de ses œuvres, il privilégie l’art animalier sans négliger la création figuriste réaliste ou fantaisiste. Pour « Saint-Cast », la réalité sculpturale de la faune se traduit par une représentation dynamique de l’animal…