Ces quinze derniers jours…


Flirter avec le diable en Sologne…
Le territoire solognot est réputé pour abriter sorcières et marécages maléfiques, selon la légende. Eh bien, nous, nous avons entrechoqué nos verres en présence du Malin aux 41e Journées Gastronomiques samedi 27 et dimanche 28 octobre à Romorantin (cf. aussi page 30). L’an dernier, nous avions cédé à nos caprices via une liqueur au lait de chèvre du Berry, surnommée « la capricieuse ». Cette fois, nous avons trempé nos lèvres dans la « diablotine ». Un parfum d’exotisme que nous avons testé, en provenance directe de Saint-Nazaire, histoire de prendre le large, les pieds sur terre locale, le temps d’un weekend gourmand. Dans le détail, il s’agit d’un mélange de rhum et de vin blanc, le tout agrémenté de saveurs fruitées, à consommer à l’apéritif. Un goût d’interdit au packaging audacieux et tentant avec ses lettres de feu, qui ne nous aura malheureusement pas plus défrisé que cela. Notre palais n’aura pas forcément validé. Mais il fallait bien tenter… le diable.


Blois : nouveau pont sur la ville
Dans le cadre des aménagements routiers du secteur de Cap’Ciné à Blois, un pont métallique enjambant la quatre voies boulevard des Cités-Unies a été posé le mois dernier. Une opération spectaculaire dont l’enjeu est de fluidifier le trafic du secteur spécialement saturé aux heures de pointe. D’une longueur de 38 mètres et d’une largeur de 13,70 mètres, ce mastodonte de 130 tonnes permettra de délester le giratoire de Cap’Ciné d’une partie importante du trafic et de faciliter ainsi l’insertion des véhicules arrivant de l’autoroute. Chaque jour, 50 000 automobilistes traversent ce secteur, particulièrement bouché le matin. À la fin du chantier, une diminution des bouchons de 90 % et un temps de parcours abaissé de moitié aux heures de pointe sont annoncés.  Après la réalisation d’une voie d’évitement du rond-point de Cap’Ciné pour rejoindre l’autoroute A10 et la mise à deux voies de la route entre ce giratoire et celui des Châteaux, la pose de l’ouvrage marque l’entrée du projet dans sa seconde phase. Celle-ci comporte outre la construction d’une bretelle de sortie, l’aménagement du pont avec deux couches de béton de 15 cm chacune. Il restera ensuite à le relier au réseau routier existant afin d’accéder directement au giratoire Schuman et à l’avenue de Châteaudun. L’ensemble sera mis en service au premier trimestre 2019, sous réserve des conditions météo.


Vallée du Cher : bonne nouvelle pour la biodiversité
Sheila. Ce n’est pas le nom d’une chanteuse connue mais plutôt de l’une de ses 3 femelles gorilles du zoo-parc de Beauval, à Saint-Aignan-sur-Cher, qui mérite tout autant d’être connue car elle a mis bas, samedi 27 octobre. Les visiteurs présents n’en auront pas cru leurs mirettes. Une naissance rare et bienvenue car il convient de rappeler que les gorilles sont classés en danger critique d’extinction par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). En 20 ans, les populations des gorilles des plaines de l’Ouest ont perdu 50% de leurs effectifs. Il ne subsisterait plus de 150 000 à 250 000 gorilles des plaines de l’Ouest dans la nature…


Dites-le… avec des lettres, en Loir-et-Cher ?
Minute fun. Pour conclure cette rubrique, un peu de poésie et de rêve dans ce monde de brutes, affichés sur un camion jaune. Envoyer une lettre, désuet ? La Poste communique de façon audacieuse et nous, on aime ce bon sens. Le timbre est cher? Vous avez piscine ? Pas d’excuse qui vaille. Une missive enflammée est assurément bien plus touchante qu’un sms aseptisé…
A bon entendeur. A vos plumes et enveloppes.
ARP et Emilie Rencien