Châteauroux – Beaulieu poursuit sa mue, des murs vont encore tomber

Pascal Longein et Benjamin Boggio sont venus présenter le nouveau chantier de démolition concernant la cité Beaulieu.

Trente logements vont disparaitre, place de Touraine, avant la reconstruction de maisons passives dans le cadre du nouveau plan de rénovation urbaine.

Casser une barre d’immeuble ne prend que quelques jours. Ce qui est long, c’est la déconstruction des bâtiments. A Saint-Jean, le chantier de l’immeuble Iéna attire l’œil car beaucoup de Castelroussins passent au pied pour rejoindre l’avenue de La Châtre.

A Beaulieu, le quartier n’est guère traversé que par les habitants de ce village dans la ville. Pourtant les opérations immobilières s’y succèdent.

Pascal Longein et Benjamin Boggio respectivement directeur général et directeur du patrimoine de l’OPAC ont donné rendez-vous aux journalistes à l’occasion du lancement de la démolition de trente logements place de Touraine, à deux pas du centre commercial. Lorsque cet immeuble aura disparu, la place de Touraine ressemblera à un immense espace vert puisque soixante logements bordant la rue de Bourgogne ont disparu au printemps.

« On ne démolit pas, précise Benjamin Boggio, on déconstruit en commençant par retirer ce qui est dangereux, l’amiante évidemment et en démontant tout ce qui est recyclable. Une opération qui nous conduira à la mi octobre, lorsque les pelles mécaniques entreront en action. A Noël on aura fait place nette. »

Des destructions qui ne sont pas liées à une désaffection des Castelroussins pour Beaulieu. « Nous avons très peu de logements vacants à Beaulieu, apprécie Pascal Longein, des logements bien entretenus mais avec des procédés de construction datant des années cinquante, une époque où l’isolation phonique et la lutte contre le gaspillage énergétique n’étaient pas aussi preignants. Beaulieu a été retenu pour le programme de Rénovation d’Intérêt régional et le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPNRU). Nous faisons place nette afin de proposer dans les mois à venir un projet de reconstruction de logements individuels, en location ou accession à la propriété. »

Les escaliers s’envolent par les toits 

La rénovation du quartier ne se traduit pas uniquement par des disparitions de logements. Douze appartements construits selon les normes Passivhaus ont été livrés fin 2015 et les bâtiments de la rue de Savoie ont été équipés d’ascenseurs panoramiques. La création d’ascenseurs rue d’Aquitaine va donner lieu à un chantier spectaculaire. Ascenseurs et nouveaux escaliers sont désormais en place et dans quelques semaines, les anciens vont être découpés et évacués par tronçons, par la voie des airs. « Nous allons les faire sortir par le toit, à l’aide d’une grue, détaille Benjamin Boggio. Un procédé beaucoup moins bruyant et polluant pour les locataires que s’il avait fallu casser l’escalier sur place et évacuer les gravats.»

L’OPAC est vraiment comme chez lui à Beaulieu, au point même qu’il assure l’entretien des espaces verts pourtant municipaux, par convention avec la ville qui reste propriétaire de terrains. En attendant les projets de reconstruction, la place de Touraine offrira quelques centaines de mètres carrés supplémentaires d’espaces verts à l’appétit des tondeuses. Car on ne peut tout de même pas laisser indéfiniment les emplacements des anciens immeubles à l’état de terrains vagues en plein centre du quartier.

Pierre Belsoeur