Cordon-bleu maison

Coucou les amis,

Aujourd’hui, nous allons apprendre ensemble autour d’un plat ultra-facile et d’une expression usuelle. Vous savez tous ce que signifie être un « cordon bleu » ? Mais savez-vous que cette expression trouve sa référence dans les guerres de Religion ? Allez, un peu d’Histoire… En 1578, sous l’Ancien Régime, Henri III crée l’ordre du Saint-Esprit, une organisation catholique de nobles destinée à lutter contre les protestants. Ses chevaliers portaient la croix de Malte accrochée à… un ruban bleu. Abolie à la Révolution, le symbole du « cordon-bleu » a continué de représenter une distinction honorifique dans l’aristocratie. Et comme ces membres faisaient ripaille avec entrain, il n’en fallait pas plus pour que le « cordon-bleu » devienne un signe de gourmandise. Cependant, cette expression entre réellement dans le langage de tous les jours grâce à une femme, Marthe Distel qui, en 1895, publie son journal de cuisine « La cuisinière cordon bleu » puis fonde des écoles à travers le pays… Quant au cordon-bleu, cette escalope d’origine italienne, son nom n’a en fait rien à voir… Explication… Les marmitons transalpins se servaient de cordelettes bleues pour attacher les deux escalopes entre elles, avant de leur ajouter les ingrédients, de les farcir et de les paner…

Après la leçon, passons à la pratique !

 

Cordon-bleu maison

  • 6 blancs de poulet
  • 2 tiges de persil plat
  • 1 mozzarella
  • 6 tranches de bacon
  • 2 œufs
  • 3 cuillère à soupe de chapelure fine
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame
  • 3 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Couper les blancs de poulet en deux dans l’épaisseur sans séparer les deux moitiés. Couper la mozzarella en tranches. Garnir l’intérieur des blancs de poulet de mozzarella et du bacon. Ajouter quelques feuilles de persil. Saler et poivrer puis refermer les blancs.

Battre les œufs en omelette dans une assiette creuse. Verser la chapelure et les graines de sésame dans une autre assiette. Passer les blancs de poulet dans l’œuf battu puis dans la chapelure. Faire chauffer l’huile dans une poêle.

Poser les cordons-bleus dans la poêle et faire cuire à feu doux pendant 20 minutes en les retournant à mi-cuisson. Saler et poivrer.

 

Allez, à présent, à table, les enfants !
@+ Votre Didiiine

*A lire ABSOLUMENT :

Talons aiguilles et chapeau de paille de Maud Brunaud,
le premier volet de mes aventures, disponible chez tous les bons libraires au (juste) prix de 16 euros.

 

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email