De la Sologne au Québec

 

Le 15 décembre, l’association Autour des Beauharnais a organisé une conférence sur le voyage effectué par trois de ses membres à Beauharnois, cité du Québec fondée par Charles de Beauharnais de La Boische, nommé en 1729 gouverneur de Québec par Louis XV, et qui acheta avec son frère Claude, capitaine des vaisseaux du Roi, la seigneurie de Ville Chauve devenue Beauharnois, ce qui correspond en ancien français à Beauharnais.

Cette ville qui compte treize mille habitants et ayant un lien avec la Ferté via la famille de Beauharnais, se situe dans la province de Québec, à quarante minutes de route de Montréal et à trois heures de la ville de Québec

« Nous avons découvert l’existence de la commune de Beauharnois un peu par hasard, explique Annick François-Courtat, présidente d’Autour des Beauharnais. Notre ancienne présidente, Madeleine Chenon avait envoyé une lettre au maire un peu comme on lance une bouteille à la mer. Le maire de Beauharnois, Bruno Tremblay nous a répondu en nous invitant à nous rendre dans sa commune. Le but de ce voyage était d’en savoir un peu plus sur les liens historiques entre notre commune et celle de Beauharnois. »

La conférence a porté sur l’historique du Canada, découvert par les Vicking puis baptisé Nouvelle France en 1524 par le navigateur Giovanni da Verrazano mandaté par François 1er qui découvre le golfe du Saint Laurent et y fait une première tentative de colonisation.

Henri IV qui s’intéresse à la Nouvelle France, le commerce des peaux étant très lucratif, y envoie Samuel de Champlain qui fonde en 1608 la ville de Québec.

A été ensuite évoquée la fresque peinte sur un des murs du centre administratif de Beauharnois et inaugurée en août dernier qui évoque les personnages ayant marqué l’histoire de la commune

Ce voyage qui a donné lieu à la rencontre avec des sociétés de généalogie a aussi donné idée aux membres d’Autour des Beauharnais de créer un atelier de généalogie à la bibliothèque de la Ferté-Beauharnais, projet lancé dès ce mois de janvier

« Nous avons encore beaucoup de choses à découvrir, reconnait Annick François-Courtat car il y a des Beauharnais dans le monde entier, notamment en Russie et aux Etats-Unis. » A noter que cet été, Michel Doucet, propriétaire du château de la Ferté-Beauharnais a reçu la visite d’Alexandre Beauharnais-Romanoski, venu de Miami avec ses deux fils Eugène et Maximilien venus découvrir la terre de leurs ancêtres.

D’ores et déjà, le maire de Beauharnois est invité aux festivités organisées par la Sologne des Etangs pour le cinq centième anniversaire de la mort de Léonard de Vinci en juillet prochain, même si aucun projet de jumelage n’est prévu entre les deux communes en raison notamment de leur différence de taille.

F.M.