De Saint-Dyé à Seur, un week-end Damonesque en diable…

Bon pied, bon œil, le verbe toujours aussi haut, Hubert Damon était radieux en ce premier week-end de juin pour accueillir tous ses amis, fans, admirateurs et  invités venus participer à ce qui devient, au fil des décennies, selon les années, le «Damon’S Week-end».

Un concert de musique classique en l’église de Saint-Dyé-sur-Loire, presque « son » église, avec les toiles gigantesques de l’ancien Testament dont il a fait don à la paroisse a été suivi, par une assistance fournie et séduite par l’acoustique exceptionnelle de l’édifice cultuel et la qualité des musiciens.

Puis, à Seur, dans son atelier et alentours, le vernissage de l’exposition «Le Cirque»  a laissé à Hubert Damon le soin de définir ses recherches continuelles, son parcours qu’il poursuit, au jour le jour, avec foi et un enthousiasme de jeune homme et sa soif de vivre. Sans oublier son perpétuel chemin vers le beau et le sublime. Formidables éclatements de couleurs, gigantisme de certaines œuvres, douceurs de Bretagne et d‘ailleurs, paysages, nus, pastels…ont continué de surprendre ses amies et amis, contents de constater qu’il avait encore, et plus que jamais, la pêche.

Le fils Damon, Emmanuel, prit, le lendemain, le relais de son père, pour régaler les amis encore présents, de la lecture de ses poèmes et œuvres écrites de très haute facture, le tout sous l’œil attendri de notre ancienne consœur, la journaliste Manuela Damon, que nous avons eu le plaisir, une fois encore, de revoir, pour parler, nous aussi, du bon temps…qui passe, certes, mais laisse des traces ineffaçables d’amitié mutuelle.

Jules Zérizer.

Contacts : Il est possible de visiter, sur rendez-vous, les deux expositions précitées, à savoir «La Bonne Nouvelle», à Saint-Dyé-sur-Loire, via l’association «Tours et Détours» (02 54 81 63 15) et «Le Cirque», à Seur (02 54 44 03 05).