La ville de Salbris veut booster l’apprentissage

La formation professionnelle initiale, et notamment l’apprentissage, sont insuffisamment développés dans notre pays et pourtant constituent une des clés de succès dans le combat contre le chômage. En effet, l’apprentissage est sans conteste l’un des meilleurs tremplins vers l’emploi : 70 % des apprentis trouvent un emploi dans les sept mois qui suivent leur formation.

La ville de Salbris souhaite accompagner avec force l’apprentissage avec la volonté affichée par la collectivité de contribuer à augmenter le nombre d’apprenti-es, tous niveaux confondus. Deux priorités guident cette action : garantir une offre de formation de qualité et répondre aux attentes des jeunes et des entreprises. Ce choix est un atout pour l’insertion durable. C’est un atout pour le jeune étudiant comme pour le maître d’apprentissage. Cette formation de qualité répond aux attentes des jeunes et aux évolutions des entreprises. Elle est un atout pour l’insertion et la carrière professionnelle. Favoriser les conditions de la réussite des jeunes du CAP au Bac+5, l’apprentissage constitue une filière complète de formation de qualité et une réponse aux mutations économiques avec près de 8 apprentis sur 10 en situation d’emploi dans les 18 mois suivant leur sortie de formation.

Le dispositif « Chèque Apprentissage »

Le dispositif « Chèque Apprentissage » tend à promouvoir cette formation et permettre au jeune de se lancer dans sa nouvelle activité. La ville de Salbris souhaite accompagner les apprentis dans leur quotidien via une aide à l’achat du premier équipement avec le « Chèque Apprentissage » et via l’hébergement avec des logements « Coloc’ apprentis » participant à l’amélioration de leurs conditions de formations. Même s’ils sont rémunérés (25 à 78 % du SMIC), les jeunes ont, à leur entrée en apprentissage, d’importantes dépenses à engager : ces formations professionnelles nécessitent des outils et du matériel souvent coûteux. C’est pourquoi, la Ville de Salbris participe en versant la somme de 500€ à chaque apprenti comme à chaque lycéen, démarrant un CAP ou Bac pro, comme aide à l’acquisition du premier équipement professionnel. Cette aide sera versée à tout jeune contractant avec une entreprise salbrisienne. L’enjeu est aussi de mobiliser de nouvelles entreprises d’accueil en les incitant à former, pendant un à trois ans, un jeune en alternance qui, à terme, s’intégrera parfaitement au sein de l’entreprise. La qualité et l’efficacité de la relation entre les deux pôles de formation (entreprise et CFA) représentent une priorité absolue. Au cours de la formation, les apprentis acquièrent connaissances théoriques et savoir-faire concret dans leur métier tout en assimilant la culture de leur entreprise. De leur côté, les employeurs transmettent et forment un jeune à son futur métier, et disposent, au bout du compte, d’employés motivés et expérimentés : l’apprentissage est donc un véritable investissement pour l’avenir. L’apprentissage mérite d’être reconnu pour les jeunes, leurs familles et les entreprises. Cette initiative, soutenue par les entrepreneurs du territoire, sera parrainée par Monsieur Franck Provost, coiffeur et homme d’affaires français, symbole de la réussite par l’apprentissage qui  remettra le premier « Chèque Apprentissage » lors de la cérémonie du vendredi 14 septembre salle Georges Waquet à Salbris.