Orléans – En Centre-Val de Loire, une saison touristique aux consonances étrangères, et à vélo

BILAN Une conférence de presse mi-septembre à Orléans a dévoilé les premières tendances de juillet, plutôt mitigées, rattrapées par un mois d’août plus favorable aux prestataires touristiques et aux grands sites. Mais c’est surtout la Loire à vélo le fer de lance des retombées touristiques de la région Centre-Val de Loire. Les cyclistes étrangers s’y pressent. La clientèle française, plus timide, pâti d’un pouvoir d’achat en berne, et a sans doute eu trop chaud…
F. Sabourin


La saison touristique n’est pas encore tout à fait close, mais déjà le CRT (Comité régional du tourisme) et le président de Région François Bonneau tirent les premiers bilans de l’été 2018: il est plutôt bon, malgré, on s’en souvient, un mois de juillet mitigé du côté des professionnels du tourisme. L’effet coupe du monde de football aurait retardé, paraît-il, les départs en vacances des Français. À moins que ce ne soient leur portefeuille plutôt dégarni ou le passage à 80 km/h sur les routes qui auraient retardé les arrivées sur sites. Quoiqu’il en soit, les professionnels sont satisfaits : pour 43 % d’entre eux, la fréquentation touristique est jugée « bonne » pour mai-juin ; 38 % de satisfaction en juillet et 47 % en août. Sur ce mois-là, le pic de fréquentation estivale, 65 % sont satisfaits de leur chiffre d’affaire. Mais c’est surtout la Loire à vélo qui donne le plus de source de satisfaction aux professionnels du tourisme : elle a battu des records avec + 7 % de fréquentation par rapport à 2017 soit un million de cyclistes, et encore, tous ne sont pas comptés. Il faut qu’ils soient passés par les compteurs officiels installés le long de la Loire, or certains n’en font qu’une portion. Les retombées économiques avoisineraient – selon le président de Région – 30,2 millions d’euros, soit environ 80 € par personne et par jour. Mickaël Tabard, loueur de vélos à Orléans (318 vélos dont 17 à assistance électrique, très en vogue) comptabilise 2 500 locations à la mi-septembre pour 4,7 jours en moyenne. « Le printemps et l’automne sont aussi de très bonnes saisons pour nous » remarque-t-il, en précisant que « l’âge moyen a baissé, le portrait type de nos clients c’est plutôt un couple, parfois avec un enfant, venus d’Ile-de-France et CSP + ». Beaucoup de Belges, d’Allemands, d’Américains et d’Anglais, de Néerlandais aussi, même si ces derniers viennent souvent avec leurs propres vélos. Sans surprise, la canicule d’août a un peu « freiné » les ardeurs des cyclistes le long du fleuve royal, dopant au passage les locations de « VAE », vélo à assistance électrique. On s’en doutait un peu ce sont les grands sites qui sont privilégiés par les touristes venant visiter la région : + 1 % de visiteurs fin août 2018 par rapport à 2017. 3 visiteurs sur 4 (74 %) se rendent dans les monuments historiques patrimoniaux, les musées, parcs et jardins. 47 % font des balades ou randonnées à vélo. 43 % aiment visiter la région pour sa gastronomie, ses vins et produits du terroir. 38 % visitent les sites de loisirs. À ce titre, le zooparc de Beauval tire naturellement son épingle du jeu, grâce – entre autres – au petit panda Yuan Meng né il y a un an et bien visible désormais : + 9 % de fréquentation cet été. Le château royal de Blois a quant à lui le sourire : 55 000 spectateurs (contre 46 000 l’année dernière) sont venus profiter, à la fraîche en soirée, du tout nouveau son et lumière, qui cartonne encore en septembre. Les visites agrémentées par l’Histopad (compris dans le prix du billet d’entrée) et l’escape game invitant à déjouer l’assassinat du duc de Guise ont également dopé la fréquentation. Un auto satisfecit de la part du Comité régional du tourisme donc, et, selon les premières estimations données par Pierre-Alain Roiron son président et Christelle de Crémiers, vice-présidente de la Région déléguée au tourisme, « le mois de septembre s’annonce très bon ! ». Viendra l’hiver pour l’affinage de ces beaux chiffres…

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email