Romorantin – La ferme aux Magnolias


Calinothérapie : des animaux pour le bonheur des résidents de l’Ehpad des Magnolias.
Deuxième séance de zoothérapie pour les résidents du service Alzheimer de l’Ehpad les Magnolias du Centre Hospitalier, avec le soutien du club Rotary de Romorantin qui a pris en charge le budget d’un an à raison de deux séances par mois. Ces séances sont basées sur la présence exceptionnelle d’animaux au sein de l’Ehpad, dans le groupe des résidents, dans un but d’éveil et de stimulation. Il fallait voir le bonheur sur le visage de la dizaine de résidents de l’établissement, un chien ou un lapin sur les genoux, une tourterelle sur la main ou un impressionnant chat Maincoon qui se laissait brosser pendant un quart d’heure sans broncher. Ces séances ont été lancées à l’initiative de Yann Cigolet, cadre administratif gériatrie et de Nadine Jolivet, cadre de santé gériatrie, avec l’intervention de l’association IACA spécialiste de ces actions. Le président de l’association IACA, Fabrice Labadie vétérinaire, explique: «La plupart de ces résidents viennent du milieu rural, et avaient toujours vécu avec des animaux de ferme ou de compagnie. Ces séances éveillent des souvenirs et les stimulent pour se déplacer ou caresser nos animaux qui sont habitués au contact humain depuis tout petits.»

Une caresse pour un sourire
Roseline Moron, animatrice animalière de l’association Iaca, présente à Armand, résident de l’Ehpad, le golden retriever qui ne demande qu’à être caressé et brossé pendant de longues minutes sans broncher, je dirais même un sourire sur ses babines, comme un remerciement de tant d’attention. Le lapin angora grignote la carotte que lui tend Germaine, si indisciplinée et remuante d’ordinaire, et si tranquille ce jour-là. La tourterelle se pose sur la main de Madeleine, sous l’oeil indifférent du chat, une vraie scène d’arche de Noé ! Roseline a plusieurs années d’expérience de ce genre de séances : «les pensionnaires accueillent toujours nos animaux avec beaucoup de plaisir et de douceur, c’est un peu le retour à leur jeunesse. Nos animaux vivent dans des familles et sont en contact permanent avec les humains, et ils ont l’habitude de vivre ensemble. Nous surveillons leur santé pour garantir l’hygiène dans ce milieu hospitalier. C’est aujourd’hui la deuxième séance et nous voyons déjà une évolution dans le comportement des résidents qui s’habituent à nos animaux.» Tout le monde est heureux, résidents, soignants et animaux, que demander de plus !
G.Brown