Souesmes – « Clairière aux livres entre Sologne et Berry » dimanche 7 octobre

L’association Artistement Vôtre en Sologne et la Bibliothèque ouvriront, pour la 4e année, la « Clairière aux livres entre Sologne et Berry ». L’accent est mis cette année sur le thème : Livres jeunesse, bandes-dessinées et manga. Invitée d’honneur, Michèle Dassas 1er prix au concours Arts et Lettres de France 2018 pour son dernier roman « Femme de robe ».
En 2018 c’est encore un peu plus d’une trentaine d’auteurs régionaux qui vont se retrouver dans la Clairière aux livres. Un très bon cru puisque 9 d’entre eux nous invitent à découvrir leur dernier ouvrage sorti en 2018. C’est le cas de Didier Callot, José Brusseau, Michel Coquery, François Dabin, Loïc Doury, Nathalie Gayou, Sylvain Gillet, Jocelyne Thomas, et Patrick F. Cavenair. Ce dernier présentera son livre « La tentation du présent » (Éditions Marivole), un roman fiction de Mai 68 préfacé par Michel Field. A 15 h, il proposera une conférence sur les 30 jours qui ont fait sombrer le Général de Gaulle « DE GAULLE EN 1968 ».
Pour les enfants et ados, six auteurs jeunesse et BD seront présents. De l’animation, de l’action, un véritable jeu de piste grâce aux deux expositions interactives sur la bande-dessinée et les mangas. Ce salon du livre régional ne serait pas complet sans la présence du GRAHS (Groupe de recherches archéologiques et Historiques de Sologne). Quant à la poésie, elle sera représentée cette année par Michèle-Marie Bodin-Bougelot.

Animations – Ateliers gratuits :
De 10 h 30 à 11 h 30 – Pour tout public à partir de 4 ans – « Créer une carte pop-up dragonesque entre Sologne et Berry » animé par Cloé Perrotin. De 14 h à 16 h – pour Ados, adultes et enfants à partir de
6 ans – « Comic-strip » animé par David Perronnet.
A 15 h : Conférence « De Gaulle en 1968 » animée par Patrick F. Cavenair.
L’ouverture du « P’tit bistrot du salon » et du « Salon de thé » est prévue à partir de 15 h.
Renseignements pratiques : Ouverture du salon le dimanche 7 octobre de 10 h à 19 h – Salle des Fêtes de Souesmes – Rue du Champ de Foire.
Renseignements au 02 54 98 80 47 ou au 06 20 38 12 29
Artistement.votre@orange.fr – www.arts-en-sologne.com


CONFERENCE ▶
Dans les pas du Général de Gaulle en Mai 68


Depuis la Première guerre mondiale, les affrontements des peuples n’ont plus de secret pour le Général de Gaulle. Mais en ce mois de mai 1968, une nouvelle bataille se dessine, d’abord sur les bancs de la Sorbonne, puis dans les usines et l’administration. En quelques jours, son autorité vacille, emportée dans un tourbillon politique étourdissant. Mais cette fois-ci, le mal vient de l’intérieur, et la « tentation du départ », comme il le dira lui-même, l’étouffe et le plonge dans l’incertitude. Le Général Massu, installé en Allemagne, devrait lui permettre de retrouver de l’assurance. Patrick F. Cavenair retrace jour par jour, et même heure par heure, les plus terribles et rocambolesques instants de cette pièce de théâtre politique où la disparition transfigure la renaissance.

À l’ombre des secrets
Romancier, fin connaisseur des arcanes du pouvoir, Patrick F. Cavenair installe son récit dans la tranquillité d’un nouveau mois de mai, puis, nous fait basculer dans les coulisses du pouvoir, au fur et à mesure que se développent les manifestations. Conteur hors-pair, il nous invite à suivre le Général dans ses déplacements, ses échanges avec sa famille, son Premier ministre, ses fidèles… « Le plus saisissant dans cette histoire, nous dit M. Cavenair, c’est la capacité d’un chef d’État, une fois de plus isolé, à se ressaisir en allant puiser au plus profond de l’âme et de l’amitié. » Le mot « résistance » prend une nouvelle dimension dans cette histoire concentrée sur quelques jours, et sur laquelle Pompidou aurait dit : « en 1968, le mois de mai n’aura duré que 30 jours ! » M. Cavenair partage avec son auditoire un savoir enthousiaste, s’appuyant sur une documentation qu’on imagine abondante, mais aussi sur le témoignage récent d’un proche du Général de Gaulle que Malraux appelait « l’ombre de la grande ombre ». Un homme secret, décédé le 5 septembre dernier, ultime témoin de cette dramaturgie et qui a pu dévoiler les secrets de ces jours passionnés. Inspiré par ce récit, l’auteur dédicacera son roman La Tentation du présent, paru au printemps dernier à l’occasion du cinquantenaire de mai 68.
À découvrir sans faute au salon Clairière aux livres entre Sologne et Berry, à la Salle des Fêtes de Souesmes, rue du Champ de Foire, le dimanche 7 octobre, à 15 heures. Nombre de places limitées. Entrée libre.


EN AVANT-PREMIERE ▶ Pachacuti de Didier Callot
en avant-première au Salon de Souesmes

Didier Callot appartient à une famille d’écrivain. Sa sœur Marie du Berry écrit des romans, des nouvelles. Didier est un homme de théâtre, mais aussi un écrivain. Il vient de publier son 4e roman qu’il présentera dimanche 7 octobre à Souesmes.
Après 3 opus ancrés dans l’histoire et les terroirs, Didier Callot change de genre avec son nouveau roman « Pachucati » s’inscrit dans la science-fiction. C’est un roman d’anticipation : Il y a longtemps que notre monde n’avait connu période plus troublée, où les armes prolifèrent dans tous les pays, et où deux chefs d’état trop gâtés se disputent la taille de leurs boutons nucléaires. Qui appuiera dessus le premier ? Peu importe, ce qui devait arriver arrivera, et la prophétie des Incas, Pachacuti, concernant la fin, sous forme d’un gigantesque chaos, d’un quatrième monde, avant l’avènement d’un cinquième, plus pacifique et plus faste, se réalisera-t-elle ? Elle corroborerait en tout cas les légendes, chrétienne d’Armageddon et nordique de Ragnarök, à propos d’une sorte d’Apocalypse. C’est cette histoire que nous compte Didier Callot.
En 2019, Didier Callot sera de nouveau au salon de Souesmes, pour présenter cette fois le troisième tome de sa saga La Gitane