Tourisme – Des touristes, toujours plus… ou comment rugir de succès, à Beauval et ailleurs

En Centre-Val de Loire, les châteaux et les monuments historiques, ainsi que l’itinérance à vélo sur les bords de la Loire ont cette année encore attiré de nombreux touristes. Le zoo de Saint-Aignan-sur-cher demeure une locomotive.

E. Rencien et F. Rose

La fréquentation estivale des hôtels et des campings est en effet en hausse pour la deuxième année consécutive après le recul prononcé de 2016. Cette progression est essentiellement due à une clientèle étrangère dont plus de 70% vient d’Europe du Nord. Les campings ont notamment bénéficié d’une météo exceptionnelle avec un début de printemps ensoleillé et une arrière-saison chaude et sans pluie. La fréquentation touristique reste principalement concentrée sur l’axe ligérien, le Loir-et-Cher gardant sa position de bon deuxième, derrière l’Indre-et-Loire. Le département du 41 a ainsi connu une augmentation de la fréquentation de plus de 53 000 nuitées.

Beauval : plus … que bien aussi

1 550 000 visiteurs. C’est la donnée qu’il faudra retenir avant les cadeaux au pied du sapin depuis le passage vers 2019. Loups blancs, guépards, nouvel hôtel africain et bébé panda ont attiré 100 000 visiteurs supplémentaires au zoo de Beauval, à Saint-Aignan-sur-Cher. Cette année, la fréquentation a encore progressé de 7%. Malgré un été décevant (Coupe du monde de football, canicule, pas de pont le 14 juillet), les hausses, niveau billetterie, ont été observées principalement au printemps (avril-mai) et à l’automne (septembre et Toussaint). « Nos visiteurs ressentent et voient que nous aimons les animaux avant tout et que tout est mis en œuvre pour leur bien-être. Ils nous le disent sans cesse aux détours des allées : c’est une immense reconnaissance de notre implication et une grande satisfaction ! Bien sûr, Yuan Meng a attiré de nombreux fans mais les gens admirent aussi les grands singes, les fauves, les oiseaux : il y a des passionnés pour tous les animaux. Et puis, 750 bébés naissent par an, c’est une belle preuve de notre excellence également» explique Rodolphe Delord, directeur du site. Beauval génèrerait, même, une retombée économique de 31€ par habitant de la région Centre-Val de Loire. Pas la peine ici d’écrire une lettre au Père Noël, les vœux de la famille Delord sont bien réels.