Vierzon  : François Hollande, monsieur Europe …

“Qu’est ce que nous voulons faire ensemble ?” L’ancien président de la République entamait ce mercredi à Vierzon un périple national qui le conduit à la rencontre de lycéens pour répondre à leurs questions sur l’Europe.

Dans l’auditorium « La Décale » au sein du nouveau conservatoire de musique municipal, ils étaient 200, choisis par leur lycée respectif (Henri Brisson et Edouard Vaillant) à avoir planché sur cette rencontre et parmi eux, des « porteurs de questions » qui ont sollicité l’ancien président de questions mûrement travaillées et d’une étonnante perspicacité. Cette pertinence faisait même dire à François Hollande : « j’ai bien fait de débuter par Vierzon car dites moi, le niveau ici est élevé et c’est bien… » Avant d’entrer dans le vif du sujet, l’ancien président expliquait ce qu’était l’Europe, sa construction, ses aléas, ses crises mais aussi, le pourquoi de ce « Tour de France » pour expliquer et partager avec les jeunes sa vision de l’Union européenne et ses convictions : « je voulais en tant qu’ancien président ayant siégé au conseil Européen, vous faire part de mon expérience et de mon vécu, confronté aux crises financières de la Grèce notamment et de la décision du Royaume Uni de se retirer de l’union européenne (Brexit). Ma conviction est forte quant à la nécessité de choix politiques et qu’il faut porter avec d’autres, des idées ensemble : Qu’est ce que nous voulons vraiment faire ensemble ? Ce n’est pas seulement ce que nous avons fait où parfois détruit mais bien : Que voulons nous faire que nous ne parviendrons pas à faire dans chacune de nos nations ?” Premier exemple que l’ex chef du Gouvernement aura cité : le réchauffement climatique. “Insuffisamment traité sur le plan européen (écologie, environnement, énergie…) qui sont des questions majeures à prendre dans chaque pays mais c’est mieux de le faire ensemble. Pour lutter contre la pollution, c’est mieux d’avoir les mêmes engagements.” Deuxième exemple : l’immigration, les réfugiés, les mouvements de populations. “Soit nous rétablissons les frontières dans chaque pays sans être certain que l’on arrivera à réguler la venue croissante de réfugiés toujours possible, soit nous faisons ensemble et là nous serons plus fort.” Troisième exemple : la défense (question posée par un lycéen sur la possible mise en place d’une armée européenne). Mais aussi : austérité, Brexit, harmonisation fiscale, renégociation des 3% de déficit, identité européenne, accueil des migrants, rôle de l’Europe face aux déstabilisations régionales (Géorgie, Ukraine), rétablissement des frontières, armée européenne et la place de la dissuasion nucléaire…

Questions … réponses

Se connaître davantage, pour mieux se comprendre…. ? Les interrogations (et les réponses) se sont enchaînées dans un timing parfaitement huilé, tandis que François Hollande répondait avec son « intime conviction ». Très convivial, enjoué même comme à son habitude, l‘ancien président, dans un style très pédagogique, voir professoral, s’est prêté au jeu sans détours bien mené, qui sortait de la classique conférence /débat souvent soporifique. Vierzon était un bon départ pour ce tour de France « Partager l’Europe » avec les lycéens pour ne pas « interférer avec la campagne des élections européennes… » Mais tout de même, avec sans doute un rêve de fauteuil européen dans le viseur de l’ancien président de la République. Avant Vierzon et le Cher cette année, à Blois, dans le Loir-et-Cher, fin 2018, l’envie de cet ailleurs semblait plus que titiller l’intéressé…

Jacques Feuillet