- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

La Sologn’Hotte valorise les produits locaux

Depuis quinze jours, Julie Jeuffrault sillonne les routes de Sologne au volant de son food-truck vert pomme, proposant dans divers villages des produits locaux.

Pour Julie, qui a travaillé vingt ans dans l’agro-alimentaire dont dix-huit comme directrice du service qualité, sécurité et environnement des biscuiteries Saint-Michel à Contres, cette nouvelle activité est un challenge : « Après dix-huit ans au même poste, j’avais envie de changer d’horizons, explique-t-elle, et me lancer dans une nouvelle activité car j’avais fait un peu le tour. J’avais aussi envie de m’engager afin de faire travailler les petits producteurs locaux pour que les gens mangent bien et au prix juste, car avec les grandes surfaces, on ne connait plus la vraie valeur des choses. Mon challenge est de proposer les produits locaux en milieu rural car ces produits sont déjà proposés en ville et à la campagne, il faut se rendre chez les producteurs pour les avoir. »

Des liens privilégiés avec les producteurs

Présidente de la Ruche qui dit oui de Contres qui est l’une des rares Ruches de France à être sous forme associative, ce qui permet de donner les excédents au CCSAS de Contres, Julie s’est lancée aussi dans cette aventure par conviction : « Cette expérience associative m’a permis de rencontrer des producteurs avec qui je partage les mêmes valeurs, ce qui est important dans ma nouvelle activité car je travaille en véritable partenariat avec eux. C’est plus que du commerce et de la relation clients fournisseurs. On se rend des services mutuels et ils me parlent de leurs produits, ce qui me permet d’informer les clients. La valeur environnementale est aussi très importante. J’ai visité toutes les fermes avant de collaborer et j’ai posé toutes les questions relatives à la qualité environnementale, ce qui est aussi mon métier car j’étais aussi auditeur dans ce domaine. » ajoute-t-elle. 

La Sologn’Hotte vend tout ce que l’on trouve dans les fermes du Loir-et-Cher, c’est à dire des légumes, et fruits de saison, des produits laitiers de vache et de chèvre, de la viande de bœuf, volaille, veau, porc, de l’épicerie comme de l’huile et du vinaigre, des glaces, des bonbons, des savons et des boissons, sodas, jus de pomme, vin et bière. Tous les produits vendus à la Sologn’Hotte viennent du Loir-et-Cher, à l’exception de trois produits, le cola fabriqué près de Tours, les bonbons à Loches et l’huile dans l’Indre-et-Loire. « Je cherche ce qu’il y a de plus près pour tous les produits que je vends. » précise Julie. A noter que la Sologn’Hotte est la seule à revendre à dans la région les produits de la ferme bio de Sainte Marthe à Millançay,  produits qui sont distribués à Paris.

Changer les habitudes de consommation

Après quinze jours d’activité, Julie est ravie de son nouveau job : « La Sologn’Hotte est très bien accueillie par les populations mais il faut que les gens s’approprient le concept car il s’agit d’un acte d’achat différent. Les gens sont habitués à aller dans les grandes surfaces donc il faut qu’ils apprennent à acheter de bons produits qui se font à côté de chez eux. Certes, c’est un peu plus cher mais les consommateurs doivent prendre conscience du prix que cela coûte de produire. Les producteurs travaillent pour des prix trop bas avec les grandes surfaces. Je pense qu’il vaut mieux consommer moins de viande et manger de la bonne viande et dans les produits locaux, comme par exemple les espèces anciennes de légumes, les nutriments sont meilleurs. D’ailleurs, je dis toujours, on est ce que l’on mange. Je suis consciente qu’il faut du temps, mais je suis patiente. »

Julie qui habite à Billy, qui a passé son enfance à Nouan-le-Fuzelier et dont la famille est implantée à Romorantin depuis 1500 a choisi le nom de la Sologn’Hotte pour témoigner de son attachement à la Sologne : « Je suis solognote et le mot hotte fait référence au panier, donc ça colle bien car cela évoque le terroir. »

FM


Les passages : 

Lundi

Matin : marché de Theillay.

Semaines paires :
14-16 h : Neung-sur-Beuvron
17-18 h 30 : Villeherviers

Semaines impaires : 14-17h : La Ferté-Saint-Cyr

Mardi

Matin : marché de Garambaut à Beaugency

Semaines paires :
13 h 15-14 h 30 : Ecoparc à Neung-sur-Beuvron
15 h 45-17 h 30 : entreprise Thalès à Vendôme

Semaines impaires :
13 h 30-15 h 30 : Vernon
16 h 15-18 h 30 : Cour-sur-Loire (Bords de Loire)

Mercredi

Semaines paires :
10 h 30-12 h 30 : Souesmes
13 h 30-15 h 30 : Pierrefitte-sur-Sauldre
16-18h : Chaumont-sur-Tharonne

Semaines impaires :
10h-12h30 : Courmémin
14h-16h : Mennetou-sur-Cher
17h-19h : camping des Cochards à Seigy.

Jeudi

Matin : marché de Selles-sur-Cher

Semaines paires : 14-16h : Châtres-sur-Cher

16 h 30-18 h 30 : Saint-Julien-sur-Cher

Semaines impaires : 14h-16h45 : Billy.

Vendredi

Matin : marché de Lamotte-Beuvron.
14-18 h : marché de la Chaussée-Saint-Victor

Pour partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone