Blois – La bibliothèque Abbé-Grégoire, « patrimoine du XXe siècle »

Plaque dévoilée le 13 octobre

La bibliothèque de Blois a reçu une labellisation attribuée par le ministère de la culture et de la communication. Cette distinction valorise l’architecture contemporaine du bâtiment ouvert au public en 1997, propulsé par la municipalité Lang et conçu par Jean Harari.
« Cette reconnaissance nationale de notre héritage récent permet d’identifier l’apport en matière d’innovation sociale, spatiale et technique que constitue cet ensemble architectural et urbain. Elle ouvre plus largement le regard sur les édifices exceptionnels architecturalement, mais aussi des lieux de vie et de travail. » C’est par ces mots que Christophe Degruelle, président d’Agglopolysn légitimait la distinction « Patrimoine du
XXe siècle » remise par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) à la Bibliothèque Abbé-Grégoire vendredi 13 octobre. Lancé par le ministère de la Culture, le label « Patrimoine XXe siècle » a pour objet d’identifier les constructions et ensembles urbains dont l’intérêt justifie la transmission aux générations futures de ces éléments devenus éléments du patrimoine. Afin de signaler au public les bâtiments et édifices ainsi labellisés, une plaque est apposée sur les murs. « Ce logotype spécial permet de repérer ces constructions protégées ou non au titre des Monuments historiques dont l’intérêt architectural et urbain justifie leur transmission comme des éléments du patrimoine du XXe siècle », expliquait Fréderic Aubanton. Pour le représentant de la DRAC, « bien que sans incidence juridique ni financière, ce label peut être une alternative aux procédures de protection patrimoniale déjà existante. »
Quatrième site labellisé à Blois
Bien connue des Blésois, la bibliothèque Abbé-Grégoire prolonge l’ensemble urbanistique de la place piétonne Jean-Jaurès. Portée par la municipalité Jack Lang et conçue par le studio parisien Jean et Aline Harari, elle constitue depuis son ouverture en 1997 l’un des centres majeurs de diffusion de la culture et l’un des symboles architecturaux du XXe siècle à Blois. Le bâtiment possède une architecture moderne, composée de colonnades, de grands murs en béton brut, d’arcs en brique, de pierres massives, de vastes baies vitrées encadrées d’acajou, et d’un toit en cuivre. La distinction de cet édifice remarquable est loin d’être une première sur le territoire d’Agglopolys. La basilique Notre-Dame-de-la-Trinité (14 bis, rue Monin), la Chocolaterie Poulain (8, avenue Gambetta) et la Maison Calcat dite Logis du Loup (130, rue
Albert Ier) ont également reçu le label « Patrimoine du
XXe siècle ». Trois bâtiments blésois qui se retrouvent ainsi valorisés au même titre que le Centre Pompidou, l’Institut du monde arabe, la Cité des Sciences et de l’Industrie et le Parc de la Villette, le ministère de l’économie et des finances, l’opéra Bastille, la Grande Arche de la Défense et la bibliothèque François Mitterrand. D’autres édifices du territoire d’Agglopolys pourraient leur emboîter le pas, notamment la Capitainerie du Lac de Loire, la façade de l’ancienne imprimerie Cino del Duca ou encore les logements Amar.

ARP


La bibliothèque Abbé-Grégoire en bref…


Équipement phare du réseau d’Agglopolys, située place Jean-Jaurès, la bibliothèque Abbé-Grégoire est une médiathèque offrant ressources et services à tous les publics. Structuré sur six niveaux, sur une surface de 9 700 m2, le bâtiment dispose au sous-sol d’un auditorium et d’un lieu d’expression pour les rendez-vous culturels. L’accueil, les espaces jeunesse, informations et actualités ainsi qu’une zone réservée aux expositions temporaires occupent le rez-de-chaussée. Le premier étage est consacré à la section adulte où l’on retrouve des bandes dessinées, des ouvrages de fiction, des ressources documentaires ainsi que des fonds patrimoniaux et historiques. Au deuxième niveau se trouve la bibliothèque de l’Université François-Rabelais. On y consulte des documents dans les disciplines telles que les nouvelles technologies de l’information, les mathématiques, les techniques de l’ingénieur, le droit, la gestion et les sciences de la nature et du paysage. Une salle informatique et une salle de travail de groupes sont à disposition des étudiants. Le troisième étage est dédié à la section historique : le fonds général, les livres contemporains et les livres d’artistes. Les fonds locaux et iconographiques, les manuscrits et la presse ancienne s’y trouvent également. Au quatrième et dernier niveau, c’est un espace multimédia qui prend place avec location de cassettes vidéo, de DVD, et de cédéroms audio.