Les Mimosas pointent et tirent !

 

Veolia offre aux résidents de l’Ehpad des Mimosas un terrain de pétanque.

Branle-bas de combat en cette veille de Noël pour un Papa Noël un peu spécial, gilet orange marqué Veolia et à la place du traineau une pelleteuse en action dans le parc de l’Ehpad des Mimosas au centre hospitalier. Tout avait commencé par une compétition en mai dans le cadre des Olympiades EHPAD ! Figurez-vous que le centre hospitalier avait terminé premier dans cette spécialité, si méditerranéenne pourtant, la pétanque, devant 16 équipes concurrentes. Dans la tête d’une dynamique aide-soignante, Christine Germain, une idée folle a germé : poursuivre ce succès par un entraînement intensif, mais pour ça il fallait un terrain de pétanque proche des résidents de l’établissement peu vaillants. Angélique Rochelet, cadre de santé des Mimosas, y voit l’occasion de mobiliser physiquement les résidents, la direction donne son accord, mais il fallait trouver les fonds ! Pour ce genre de recherche de mécénat, l’on se tourne vers Yann Cigolet cadre administratif du pôle gériatrie, qui se met en chasse et convainc la société Véolia de participer à cette aventure.

La pétanque selon Véolia

Société mondialement connue pour l’adduction d’eau, Véolia creuse régulièrement nos rues et chemins, mais ne construit pas de terrain de pétanque ! Qu’à cela ne tienne, Thomas Roche, responsable des travaux pour le sud du Loir et Cher, évalue la tâche : construire un terrain de pétanque aux dimensions réalistes de 12 mètres sur 4, drainé contre la pluie, et bordé de rondins pour stopper les tirs des résidents, et il met en piste une équipe avec pelleteuse et camions. Le but est atteint : offrir ce terrain pour Noël à Roland, entraineur pétanque de 70 ans et résident des Mimosas, et à son équipe, et rendez-vous au printemps pour un tournoi contre une équipe de Véolia. Et surtout, entrainements dès les beaux jours, sous la ramure des grands conifères du parc, pour affronter les Ehpad adverses au cours des prochaines Olympiades. En cette époque difficile, un beau geste de solidarité digne de Noël.

G.Brown