Saint-Pierre-de Jards – Et Debussy réinventa la musique

Dimanche 2 septembre à 17h
Le 25 mars 1918, malade, reclus, Achille-Claude Debussy mourait à 55 ans dans un Paris ébranlé par la guerre. Pianiste, compositeur, critique musicale, chef d’orchestre, Claude Debussy (1862-1918) s’est essayé à tous les rôles. Si sa musique suscite à la fois l’incompréhension et l’admiration de ses contemporains, il devient vite l’un des chefs de file d’une nouvelle musique française, qui a traversé un siècle sans rien perdre de sa modernité.
Entre pièces symphoniques, pour piano, opéras et musique de chambre, l’œuvre de Claude Debussy est immense, au point d’éclipser parfois la vie de l’homme, pourtant tout aussi riche.
Car proche d’artistes comme Ernest Chausson, Pierre Louÿs, Stéphane Mallarmé et même Camille Claudel, Debussy mène une vie de bohème, fréquente les cafés et les salons.
Foncièrement non-conformiste, Debussy rejette le goût dominant pour la musique allemande dont il refuse la lourdeur et les formes qui contraignent le compositeur à avancer selon un schéma fixe et prédéfini.


Il milite pour une musique légère et fluide, qui puise ses racines chez Jean-Philippe Rameau et François Couperin ). Il écrit : « La musique française, c’est la clarté, l’élégance, la déclamation simple et naturelle ; la musique française veut avant tout, faire plaisir. Couperin, Rameau, voilà de vrais Français  ! »
Pas étonnant dans ces conditions qu’on l’ait surnommé de son vivant « Claude de France », surnom dont il signe certaines de ses partitions.
L’association J’ARTS COM pour célébrer le centenaire de cet immense compositeur propose un concert bien à l’image de Debussy et qui donnera une idée de l’atmosphère littéraire dans laquelle baignait le compositeur.
Sonate pour flûte, alto et harpe
C’est Claude Debussy qui, le premier, a imaginé de marier les sonorités de la flûte, de l’alto et de la harpe, en référence aux Concerts Royaux de Couperin.
Syrinx : pièce pour flûte seule Syrinx est une courte pièce pour flûte seule qui illustre la dernière mélodie que joue le dieu Pan avant de mourir, dans la pièce Psyché, de Gabriel Mourey.
Les 12 chansons de Bilitis de Pierre Louys entrecoupées par la musique spécialement écrite par Debussy.
Les interprètes sont des artistes de grand talent : Yves Tastet Alto et récitant – Le duo Arcane :Marie-Emmanuelle Allant-Dupuy Harpe, Marc Tolantin Flûte.
A l’issue du concert, rencontre avec Les musiciens dans la convivialité.
Concert à l’église.


Prix des places : 23 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans et étudiants.
Renseignements et réservations : Françoise Riolet – Tél : 02 54 49 21 15 ou 06 87 32 18 88
e-mail : présidente@jartscom.fr
Billetterie sur place