Sport – Un bon début difficile à confirmer

Après un très bon début de championnat, notamment une quatrième place au classement après six journées, La Berrichonne de Châteauroux connaît ses premières grosses difficultés cette saison.

Certains adversaires lui tarissaient des éloges techniques, d’autres s’en méfiaient, mais cela a vite changé pour la Berrichonne de Châteauroux. Après un début de saison très prometteur, l’équipe de Jean-Luc Vasseur vient d’enchaîner 4 défaites de rang, ce qui commence à alerter quelques supporters.

Pourtant tout avait très bien commencer pour Châteauroux avec une victoire « surprise » sur le terrain de Brest, l’un des prétendants à la montée en Ligue 1, après un retournement de situation où les berrichons, menés 2
à 0, l’emportèrent finalement 3 buts à 2 dans le temps additionnel. Ce premier match fut difficile à confirmer avec 2 défaites ensuite contre 2 autres prétendants au titre de Champion de Ligue 2, à savoir Valenciennes et Lorient, respectivement 1 à 0 à Gaston-Petit et 3 à 0 en déplacement en Bretagne. Châteauroux voit alors l’écart de niveau et doit hausser son niveau de jeu pour faire bonne figure dans ce championnat.

Lors de la réception de Nîmes lors de la quatrième journée, la Berrichonne n’a pas le droit à l’erreur et doit débloquer son compteur de points à domicile. L’adversaire nîmois, proche du podium la saison dernière, va alors connaître sa seconde défaite de la saison. Mabella, le joueur de la Berrichonne, marque l’unique but du match et permet à la Berri de décrocher une première victoire chez elle. 4 jours plus tard, l’équipe de l’Indre se devait de confirmer ce bon résultat, même si la tâche serait rude contre un des cadors de ce championnat, le FC Sochaux-Montbéliard. Cependant, presque à la surprise générale, les joueurs de Vasseur infligent une cuisante défaite aux Sochaliens de 5 buts à 1, avec notamment les doublés de Sidy Sarr et Nama Fofana. La Berrichonne fait alors forte impression et doit continuer sur cette lancée. Une semaine plus tard, elle s’impose à domicile 3 buts à 2 contre Quevilly-Rouen, devant un supporter un peu particulier, l’ancien président François Hollande, supporter des Rouennais.

Le souci pour le club berrichon est que depuis cette victoire, qui remonte au 8 septembre, les résultats positifs ne sont plus là. Quatre défaites se sont enchaînées, contre Bourg-Péronas (3-0), puis à domicile contre Clermont-Ferrand
(0-2), sur le terrain du Gazélec Ajaccio (2-1) et enfin sur le terrain de l’AS Nancy-Lorraine (4-1). Ce qui est contraignant pour la Berrichonne est le nombre de buts encaissés qui est assez important (11 buts encaissés sur les quatre derniers matchs, pour seulement 2 marqués). L’équipe est redescendu à la quinzième place après 10 journées, à 7 points du premier relégable, le Racing club de Lens.

Les coéquipiers du capitaine Aldo Angoula vont vite devoir se reprendre, notamment avec la réception du leader, le Stade de Reims, lors de la prochaine journée, s’ils veulent remonter au classement et éviter de jouer au yo-yo toute la saison avec la zone rouge.

Thomas Chevalier