Une banque nouvelle pour les territoires

Julie-Agathe Bakalowicz, Olivier Sichel, directeur de la banque des territoires et Jacqueline Gourault, Ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire

La Banque des Territoires, nouvelle marque régionale de la Caisse des Dépôts, vient d’inaugurer à Orléans, son antenne pour la Région Centre-Val de Loire. Elle a vocation à accompagner, notamment, les projets structurants des collectivités.

Stéphane de Laage

Olivier Sichel, directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts, le confesse volontiers : « on nous dit soyez moins parisiens, plus rapides et plus proches des territoires ». C’est pour cela qu’a été créée en juillet dernier, la Banque des territoires. Et l’antenne régionale Centre Val-de-Loire vient d’être inaugurée en grandes pompes à Orléans. Au premier rang Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, le préfet de région, président de Région, députés, sénateurs, présidents de métropoles et élus de tous bords, personne de manquait à l’appel. Et pour cause. C’est bien de territoires dont il était question. François Bonneau, président de notre Région le rappelait « Le mot territoire prend tout son sens dans une République décentralisée. Nos projets ont besoin d’enracinement ».

Accompagner les projets locaux

C’est bien là le rôle de cette nouvelle entité de la Caisse des Dépôts. La Banque des territoires est une banque de proximité, qui vient accompagner les projets de développement des collectivités. Les principaux domaines d’action concernent le logement social, les actions cœur de ville, la restauration du bâti, structuration de l’industrie, des commerces et de l’artisanat. Une idée fondamentale pour François Bonneau, qui prend le défi climatique pour exemple : « la consommation énergétique dans les logements sociaux peut nous mener à une crise sociale majeure si nous n’y prenons pas garde. Nous devons prendre la question de l’isolation à bras le corps, pour permettre tout simplement aux habitants de se chauffer et de payer leurs factures ».

Ces grands travaux structurants sont aidés sous la forme de prêts à très long terme et à taux très bas, pour de d’ingénierie et de l’investissement.

Déconcentration, décentralisation

« Le Gouvernement veut une politique nouvelle, insiste Jacqueline Gourault, qui tienne compte de la diversité des territoires. Il faut donc partir du besoin exprimé par les territoires, fédérer les moyens et les centrer sur les priorités ».

D’où l’idée de la création de l’Agence Nationale de cohésion des territoires, déjà votée au Sénat, bientôt débattue à l’Assemblée nationale. « Il ne s’agira pas d’une création ex nihilo, insiste la ministre, mais bien de la fédération de compétences déjà présentes dans les services de l’État en régions ».

La Banque des territoires de la région Centre s’est installée à Orléans, et la trentaine de collaborateurs a pour vocation d’accompagner financièrement les grands projets locaux.