Une biennale pour s’émerveiller

La septième biennale de Sculpt en Sologne a débuté le 4 septembre sur le thème « S’émerveiller » pour préserver la planète. Jusqu’au 19 septembre, les visiteurs peuvent découvrir la sculpture contemporaine via les œuvres de plus de 40 artistes sur trois communes différentes, Chaumont-sur-Tharonne, Millançay et La Ferté-Beauharnais.
Nouveauté 2021, le Symposium où des artistes sélectionnés réalisent une sculpture devant le public se décline en deux versions, sur bois sur la place Louis Blériot à Chaumont-sur-Tharonne, comme lors des précédentes éditions mais aussi à Millançay où en bordure de l’étang communal, des artistes réalisent une œuvre à partir d’un bloc de marbre de la Plagne. A noter que les 5 œuvres en marbre réalisées seront reparties entre les communes de la communauté de communes de la Sologne des Etangs.
Le Jardin de Sculptures a lieu dans le parc du château de La Ferté-Beauharnais, avec comme invité d’honneur Jean-Paul Moscovino, artiste de la région du Pithiverais, spécialisé dans le pliage de feuilles de métal et qui avait exposé lors des éditions 2011 et 2013. La plupart des œuvres qu’il présente ont été réalisées spécialement pour la Biennale.
« Les œuvres les plus monumentales ont été installées dans le parc à l’anglaise devant le château où elles se marient avec les grands arbres, indique Stanlay Neff, commissaire d’exposition de la Biennale, architecte de profession et propriétaire d’une galerie d’art. A l’arrière du château, où se trouve une grande étendue d’herbe, des pièces plus petites ont été installées de façon géométrique afin de créer un jardin à la Française de sculptures. »
Les enfants des écoles ne sont pas oubliés car les artistes en herbe sont exposés au sein du Jardin de Sculptures où lors des 15 jours, plus de 500 élèves ont rendez-vous avec la sculpture contemporaine.
Sculpt en Sologne, c’est aussi le parcours d’éducation artistique et culturelle Artrimoine, où l’art urbain est à l’honneur avec 9 nouvelles fresques murales réalisées en juin dans différentes communes de Sologne, s’ajoutant aux 12 œuvres réalisées il y a 2 ans.
Le 19 septembre, aura lieu 3 remises des prix pour chacune des œuvres sélectionnées par un jury et le public au Jardin des sculptures et sur les 2 symposiums.
À découvrir car « s’émerveiller, c’est accepter de ne pas tout comprendre, et laisser les choses s’éclairer plutôt que de vouloir les expliquer. »
Jardin des Sculptures, entrée libre de 10 h à 18 h. Pass sanitaire obligatoire. www.sculptensologne.com
F. M.