Contres : Les travaux du ”Village by CA Food Val de Loire” lancés

Depuis le temps que c’était en projet, c’est débuté. Le terrassement est presque terminé et le chantier est bien démarré. Le « Village » du pôle agroalimentaire du Val de Cher Controis avec le Crédit Agricole (d’où le « CA » dans l’intitulé) devrait être sorti de terre d’ici juin 2023 dans la rue des Entrepreneurs à Contres.
Si Contres est historiquement une terre d’asperges, c’est également une terre d’entrepreneurs. “À Contres, il y avait une bonne base d’entreprises ici au départ,”a confirmé Yvan Saumet, ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Loir-et-Cher le 1er juillet. « L’innovation et le développement des entreprises sont au cœur de nos préoccupations, et l’agroalimentaire est une chance, et cette extension, un atout car il existe un besoin de bureaux et de locaux,“ a ajouté Marie-Noëlle Amiot, la nouvelle présidente de cette chambre consulaire. Le pôle, justement, agroalimentaire, Food Val de Loire, est une initiative partenariale qui a pris racine en 2010 sous l’impulsion de la CCI 41 et la Communauté de Communes Val de Cher Controis, avec le concours de la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher et du Conseil départemental de Loir-et-Cher.Il y a 10 ans, le projet d’agrandir ce lieu du Controis-en-Sologne s’esquissait. Ce mois de juin 2022, le ruban a été coupé et c’est parti pour que ce pôle devienne un “Village by CA Food Val de Loire” et ainsi, double sa surface (actuellement, 1400 m² dont 1000 m² d’ateliers préindustriels agroalimentaires). Le but ? Il est toujours le même et rejoint l’idée déployée depuis 12 ans : accueillir à Contres de nouvelles start-up innovantes (six sont en ce moment hébergées; avec l’extension, le chiffre d’une quinzaine accueillies d’ici l’année prochaine est visé) grâce au partenariat entre la CCI 41, la Chambre d’agriculture, le Crédit Agricole Val de France et la Communauté de communes Val de Cher Controis. L’appel d’offres vient d’être mis sur les rails après la fin du terrassement sur site, les travaux démarreront en septembre pour une livraison des locaux dans moins d’un an. « Nous bossons pour nos jeunes car l’heure est grave, certains projets sont abandonnés, il faut vraiment se mobiliser pour nos entreprises dans les deux ans qui viennent. Ces locaux supplémentaires vont permettre de donner un coup de pouce aux jeunes qui peuvent avoir besoin de tester une idée. Nous avons le flair pour sentir les bons projets; si le projet est moyen, je les envoie plutôt vers Blois et Agglopolys… ,” a conclu avec son franc-parler légendaire, Jean-Luc Brault, président de la Communauté de Communes du Val de Cher Controis, ex-maire de Contres. Pour ce « village by CA” de Contres, le Crédit Agricole a investi 2 millions 600 000 euros, la CCI pour sa part aussi. Il en existe quatre autres en Centre-Val de Loire, à Châteaudun (Eure-et-Loire), Vierzon (Cher), Châteauroux (Indre) et Orléans (Loiret); 43 dans l’Hexagone.
É.R.

****************

En parallèle de ce “Village”
Jean-Luc Brault a opéré un point sur les autres projets en cours sur ce territoire. L’élu annonce : “la construction d’une cuverie vinicole sur la zone d’activités de Chémery; l’extension de l’entreprise Marco Polo sur la zone d’activités de Contres – Le Controis-en-Sologne; la construction d’un bâtiment d’activités pour les établissements Gouais sur la zone d’activités de Saint-Georges-sur-Cher; la construction de maisons de santé pluri-professionnelle à Selles-sur-Cher et à Meusnes, et la poursuite des travaux de la maison de santé de Pontlevoy, ainsi que le projet d’un cabinet médical à Saint-Aignan; la préparation de la coupe du monde de rugby scolaire qui aura lieu du 2 au 7 septembre 2023 à Pontlevoy. »