Lamotte-Beuvron : Le trésor est dans le ciel de Sologne

Après deux ans d’interruption pour cause de crise sanitaire, le ciel du Parc équestre fédéral s’est illuminé de mille couleurs le 3 septembre lors de l’édition 2022 des Nuits de Sologne.
La soirée a débuté par la remise aux bénévoles de l’association du Trophée régional de l’engagement associatif et du bénévolat, récompensant leur engagement sans failles.
Après un concert du groupe orléanais Soul Latitude qui a notamment repris des tubes de Stevie Wonder en attendant que la nuit tombe, les artificiers de Feux de Loire ont mis en lumière le roman de Stevenson, l’Île au Trésor, que les spectateurs attendaient depuis 3 ans. Les 17 220 spectateurs ont en en pris plein les yeux grâce aux aventures de Jim Hawkins, Long Jonh Silver, de l’Hispaniola, qui ont illuminé pendant 40 minutes le ciel solognot. Après l’entracte, la symphonie pyrotechnique a mis en lumières des musiques d’Adèle, Skyfall etc. avec un bonus, un bouquet final au son des Tambours du Bronx.
 » Ce fut un très beau spectacle avec de très bons retours des spectateurs dont beaucoup venaient pour la première fois et ont promis de revenir l’an prochain, se réjouit Pascal André, président de l’association Nuit de Sologne, organisatrice du spectacle. Les gens avaient tous le sourire après le spectacle, petits et grands ont passé une très bonne soirée. Bien qu’il y ait des orages la veille du spectacle, nous avons eu une fois de plus de la chance avec la météo, pas trop chaude. Le dicton selon lequel qu’il n’y a pas de pluie lors des Nuits de Sologne est une de fois de plus confirmé. Les départs se sont très bien passés et globalement à une heure du matin, il n’y avait plus de spectateurs sur le site. Il y a eu des bouchons à l’aller car beaucoup plus d’automobilistes que les autres années étaient passés par Chaumont-sur-Tharonne pour venir au Parc équestre. Ce point a été évoqué lors de notre débriefing de fin de spectacle en tenant compte des critiques constructives afin d’améliorer les choses pour l’an prochain.  »

 » Merci aux bénévoles « 
Comme pour chaque édition de Nuits de Sologne, les artificiers ont utilisé de nouveaux décors avec pour objectif de surprendre les spectateurs. Des nouvelles pièces d’artifices venant de différents pays ont été aussi intégrées. Pascal André ajoute :  » cette année 285 bénévoles étaient à nos côtés, dont une bonne centaine de nouveaux, des spectateurs qui ont souhaité voir comment cela se passait dans les coulisses. Beaucoup d’entre eux étaient présents avant et après le spectacle, ce qui est essentiel pour tout installer avant et ranger après car nous avons des délais pour restituer le matériel. Le jeudi après le spectacle, le terrain est vide, comme s’il n’y avait pas eu de spectacle. Je remercie donc tous les bénévoles car sans bénévoles, il n’y a pas d’association et sans association, pas de spectacle, ainsi que les artificiers, les techniciens du son et de l’image, les commerçants-exposants, les groupes de musique et toutes les forces de sécurité, ainsi que le public qui est venu nombreux. Je souhaite que tous aient passé une excellente soirée en notre compagnie et qu’ils reviendront l’année prochaine, tout en parlant du spectacle à leur entourage car le bouche à oreille reste notre meilleure publicité. Notre but est que les gens oublient le temps d’une soirée leurs tracas du quotidien. La période actuelle est morose et j’espère que les spectateurs ont retrouvé leur âme d’enfant pendant le spectacle. Et comme j’aime à le dire, une soirée aux Nuits de Sologne devrait être remboursée par la Sécurité sociale.  »
L’an prochain, comme annoncé à la fin du spectacle 2022, les spectateurs plongeront le 2 septembre 2023 vingt mille lieux sous les mers avec les aventures du capitaine Némo et de son Nautilus.
F. M.