Lamotte-Beuvron : L’édition de tous les records

Après deux ans d’interruption pour cause de Covid 19, le Game Fair a repris ses marques au Parc équestre fédéral du 17 au 19 juin pour sa quarantième édition.
Crée en 1981, dans un concept de salon de plein air anglais, le Game Fair a été tout d’abord itinérant, s’installant dans les lieux différents comme Chambord, Versailles, Chantilly, Giscourt…En 2003, ce salon a été racheté par les éditions Larivière, son organisateur actuel qui l’a implanté à Chambord jusqu’en 2014 puis au Parc équestre fédéral.
Parmi les temps forts de cette édition 2022, le quarantième anniversaire de l’UNUCR (Union Nationale pour l’Utilisation de Chiens de Rouge), exposition sur les records du monde de brocards, le National Pointer, show du recordman du monde de ball trap Raniero Testa sans oublier les incontournables du Game Fair, le village chien avec la troisième édition du prix du Chien de Chasse, les villages Pêche, Chasse à l’arc, Couteliers, la messe de saint Hubert, cinq aires de sangliers courants, le plus grand ball trap éphémère avec 80 lanceurs et 50 pas de tir et la soirée-spectacle du samedi qui s’est terminée par un show de Lorenzo et ses chevaux camarguais, même si le traditionnel feu d’artifice a été annulé par arrêté préfectoral en raison de la canicule.
Pas d’inauguration en grande pompe cette année pour cause d’ élections législatives, si ce n’est une visite éclair du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau le vendredi 17 juin dans l’après-midi. Ni de pays mis à l’honneur cette année ainsi que l’explique Alexandre Figère, directeur du Game Fair. « Nous avions entrepris des démarches avec le Kazakhstan mais suite à la guerre en Ukraine, celui-ci étant pro-russe, nous avons décidé d’annuler et nous nous sommes recentrés sur notre vitrine chasse car il était trop tard pour retrouver un autre pays pour notre édition 2022. »
Lorsque les éditions Larivière ont racheté le Game Fair, elles « ont remis la chasse au cœur de l’événement qui était devenu une sorte de foire agricole à l’anglaise où l’on trouvait de tout, avec pour objectif de faire venir les belles marques de chasse françaises, ainsi que l’explique Alexandre Figère, L’objectif est aujourd’hui atteint car de 2003 à 2022, le Game Fair est passé de 250 exposants à 610 et de 55 000 visiteurs à 89 000, soit 5000 visiteurs de plus qu’en 2019. La fréquentation cette année a été très bonne car les visiteurs comme les exposants étaient ravis de revenir après deux ans d’interruption, de se retrouver dans l’ambiance festive du Game Fair, et de plus dans une région emblématique pour la chasse qu’est la Sologne. Si ce n’est l’annulation du feu artifice, la canicule n’a pas perturbé l’organisation du salon. Le Game Fair est bien reparti après deux ans d’interruption. Nous avons des idées pour l’an prochain que nous allons développer, le travail d’organisation proprement dit débutant en octobre-novembre. »
Rendez-vous du 16 au 18 juin 2023 pour la quarante et unième édition.
F. M