Mur-de-Sologne : Qui sera le nouveau maire ?

Cet automne, le conseil municipal a explosé avec la démission de quatre adjoints et de cinq conseillers. Un renouvellement de l’ensemble de ce conseil est par conséquent nécessaire et un nouveau scrutin doit à cet effet se tenir les 4 et 11 décembre 2022 pour élire 19 conseillers municipaux et 2 conseillers communautaires.
Le maire, élu en mai 2020 et normalement jusqu’en 2026, Pascal Picard, affronte des jours sombres et connaît un mandat éclair. Une tempête et une histoire compliquées qui rappellent celle de son prédecesseur, Yves Pothet, en bisbille avec son deuxième adjoint, il y a environ quatre ans. Décidément, la commune de Mur-de-Sologne, qui compte un peu plus de 1500 âmes, semble avoir du mal à trouver son pilote et sa sérénité. Une situation seulement due à un manque de communication interne et un dialogue de sourds ? Toujours est-il qu’un tiers du conseil municipal apparaît en position de défection : quatre adjoints (Vanessa Chauveau, Yves Villanueva, Marie Astrid Fromet et Jean-Luc Coutan) et cinq conseillers municipaux (Daniel Chambinaud, Sylvie Cessac, Stéphanie Lépine, Nicolas Rolland et Arnaud Poulas) ont claqué la porte le 13 octobre 2022 ; or, l’effectif légal est de 19 conseillers et les dispositions de l’article L. 270 du Codé électoral relatives au système du suivant de liste ne peuvent être appliquées (https://www.loir-et-cher.gouv.fr/). De fait, comme le veut la règle dans ce cas-là, une élection dite partielle doit être mise en place. Ce sera bien le cas : les habitant(e)s de ce village vont devoir retourner aux urnes, encore. Deux listes s’affronteront démocratiquement les 4 et 11 décembre; aux dernières nouvelles, celle de M. Jérôme Ferré, quadra déjà candidat aux municipales 2020 (305 voix obtenues contre 328 pour le groupe de M. Picard, ndrl) , ainsi que celle menée par M. Villanueva. Yves Villanueva, quatrième adjoint au maire Picard, figurant parmi les démissionnaires cet automne, explique ses motivations à reprendre le flambeau : “Notre équipe (dont 13 anciens conseillers municipaux), forte de son expérience et de la connaissance des dossiers, est prête à relever ce défi. Sans délai, nous redémarrerons tous les projets, les dossiers en cours et ceux à venir. Nos premières décisions seront l’organisation des manifestations annulées par la mairie alors que rien n’empêchait celles-ci: repas des aînés et distribution des colis, animations pour le Téléthon et séjour pour les enfants du CM2. Afin de lever toute ambiguïté, je tiens à préciser que je ne travaille pas en Alsace et que mes déplacements ont été liés à la mise en place de mon nouveau poste. Si nous sommes élus, je serai disponible et au service de la commune. Le travail en équipe, le respect des uns et des autres et l’engagement sont nos leitmotivs.” En octobre 2022 également, l’édile Picard avait indiqué à notre confrère de la Nouvelle République que “si les démissionnaires se présentent, je me présenterai évidemment ». Depuis, il semble avoir finalement jeté l’éponge. Son mur Facebook le confirme et il y annonce d’ailleurs : « je glisserai dans l’urne un bulletin portant les noms de Jérôme Ferré et des membres de sa liste.  »
É.R.